Vidéo : l’histoire de la Porsche « Moby Dick »

Qui n’a pas été un jour fasciné par la Porsche 935/78 « Moby Dick » ? Ce qu’il faut savoir sur cette voiture, c’est que la 935 fut d’abord introduite en 1976, répondant au règlement Groupe 5, et que la 935/78, conçue par les ingénieurs Norbert Singer et Hans Metzger, en est tout simplement la troisième et dernière version.

Par rapport aux modèles précédents, Porsche décide de changer son traditionnel système de refroidissement par air et introduit des culasses refroidies par l’eau dans le moteur et les équipe également de quatre soupapes. Avec une capacité portée à 3.2 litres et avec deux turbos, cette 935/78 dispose désormais d’une puissance de 845 chevaux pour un poids de 1025 kilos grâce à un châssis tubulaire en aluminium. Afin d’avoir une meilleure répartition des masses, le siège du pilote est déplacé à droite. Avec sa couleur blanche et sa forme de longue queue, la 935/78 est alors surnommée « Moby Dick ».

Conçue principalement pour les 24 Heures du Mans, elle est alignée en 1978 et confiée à Manfred Schurti et Rolf Stommelen. Elle signe le troisième temps en 3:30.900 juste devancée par la Porsche 936/78 #5 de Jacky Ickx, Henri Pescarolo et Jochen Mass (pole position) et la Renault Alpine A443 #1 de Jean-Pierre Jabouille et Patrick Depailler. Elle est surtout l’auto la plus rapide du plateau en ligne droite avec une vitesse de pointe enregistrée à 367 km/h. En course, cela se passa moins bien. Le moteur est d’abord remplacé avant le départ. L’auto connaît ensuite des soucis en début de course, mais la « Moby Dick » arrive à terminer 8e derrière trois 935 clients, l’épreuve étant remportée par la Renault Alpine A442B #2 de Didier Pironi et Jean-Pierre Jaussaud.

La 935/78 dispute ensuite encore deux courses à Vallelunga et au Norisring. Elle ne sera plus jamais engagée par la suite en compétition et trône désormais dans le célèbre musée Porsche à Stuttgart. L’année suivante, en 1979, c’est une Porsche 935 K3 de l’équipe Kremer Racing qui va finalement s’imposer aux 24 Heures du Mans.

Floquée du numéro 41, la « Numéro Réservé » remporta la course avec Klaus Ludwig et les frères Whittington au volant. Un doublé est même signé avec la 2e place d’une autre 935 (#70), celle de Dick Barbour Racing pilotée par Dick Barbour, Rolf Stommelen et Paul Newman.

Dans la vidéo ci-dessous, retrouvez Nick Perry, responsable des relations publiques de Porsche Grande-Bretagne qui raconte l’histoire de cette auto ainsi que Jochen Mass qui l’a pilotée lors d’une concentration organisée sur le circuit de Goodwood.