Treize ans que Peter Seikel a mis fin au Seikel Motorsport…

24h du mans 2005

Même 13 ans après la fin de son équipe de course, si on vous dit Peter Seikel, vous pensez de suite au Seikel Motorsport. L’écurie allemande, montée par Peter Seikel en 1968, a participé à 10 participations aux 24 Heures du Mans avec une victoire en GT (6e au général) à la clé en 2001. Cette édition est restée dans les annales avec un Fabio Babini roulant portière ouverte en fin de course suite à un pare-brise cassé.

C’est à l’issue des 24 Heures du Mans 2007 (abandon) que Peter Seikel a décidé de mettre un terme à son équipe de course. « Nous arrêtons la course pour trois raisons », déclarait Seikel en 2007. « La première tient à mes engagements envers VW, pour le compte de qui nous faisons des éléments de 4×4. La deuxième, c’est l’évolution de la course. Désormais, il faut un beau camion, recevoir des gens, organiser des déjeuners. Nous ne sommes pas faits pour cela. La troisième, c’est que nous courons depuis 40 ans avec 58 épreuves de 24 heures. Moi, j’en ai couru 32 en tant que pilote. Je voulais dissoudre mon équipe tant que sa réputation est bonne et que ce soit ma propre décision. Nous avons terminé 6e au Mans en 2001 derrière cinq prototypes. » 

2007, dernière année de participation de Seikel Motorsport au Mans en partenariat avec Proton.

C’est en 1949 que Josef-Berthold Seikel lance sa société qui fait dans la réparation et la vente de vélos et motos NSU. Plus tard, ce sera Audi et Volkswagen. Son fils intégrera vite l’entreprise familiale avant de se lancer dans la compétition. Champion d’Europe des Voitures de Tourisme 1980 en compagnie de Manfred Trint, Willi Bergmeister et Hans-Joachim Nowak, Peter Seikel a deux passions dans la vie : Paris-Dakar et Le Mans. Il fera les deux en tant que pilote. Son unique participation derrière le volant dans la Sarthe remonte à 1995 sur une Porsche 911 GT2 engagée par sa propre équipe et partagée avec Karel Dolejsi et Guy Kuster. Le trio se classera 15e (4e en GT2).

Le Mans 2006 avec Farnbacher Racing (2e en GT2)

Si Peter Seikel a dit adieu à la compétition en 2007, il reste actif en tout-terrain pour les utilitaires Volkswagen : châssis de rehausse, plaques de protection pour le moteur, la boîte de vitesses, le réservoir, l’essieu. Dès qu’il le peut, Peter Seikel n’hésite pas à rejoindre l’Afrique pour des opérations caritatives toujours au volant d’un utilitaire Volkswagen modifié par ses soins. « Si mon entreprise prospère, c’est grâce à ce que la piste m’a enseigné », explique Seikel. « Travailler vite, être le moins nombreux possible, ne jamais baisser les bras et, surtout, toujours refuser l’abattement ou l’extase. En 2007, notre Porsche a abandonné mais je n’étais pas amer. Aucun de nous n’a commis d’erreur. C’est la vie. On continue… » 

4e de la catégorie GT au Mans en 2004