Quand Dubai accueillait les Citroën CX pour une course en ville

Avant les 24 Heures de Dubai, la ville des Emirats Arabes Unis a accueilli des courses de voiture. C’était le cas dans les années 80 dans le cadre du Al Nasr Sport Club Dubai GP organisé le 4 décembre 1981 autour de l’hôtel Hyatt Regency, dont le propriétaire était la famille Al Galadari. Al Galadari était aussi importateur Citroën à Dubai. Martin Hone était le promoteur de l’événement.

Plusieurs courses avaient lieu, dont une regroupant une vingtaine de Citroën CX toutes pilotées par des têtes d’affiches. Jugez plutôt : John Watson, Sir Jack Brabham, Denny Hulme, John Surtees, Bruno Giacomelli, Sir Stirling Moss, Caroll Shelby, Roy Salvadori, Richard Atwood, Derek Bell, Nigel Mansell, Dan Gurney, Phil Hill, Patrick Tambay, Marc Surer, David Kennedy, Keke Rosberg ou encore John Fitzpatrick. L’Italien Bruno Giacomelli s’était imposé dans cette course uniquement réservée aux CX et seulement équipées d’un arceau, d’un coupe-circuit et d’un extincteur. Une personne du service compétition client de Citroën avait fait le déplacement.

D’autres autos étaient en piste à Dubai ce même week-end. On y trouvait par exemple une réunion de Aston Martin, qu’elles soient DB4, Zagato, DBR1, DB4GT, DB3S, DB2, etc… Précisons que Derek Bell roulait au volant d’une Nimrod Aston Martin en exhibition, alors que Denny Hulme était lui sur une Can-Am McLaren M8D. Les voitures de tourisme étaient également de la partie, avec des Ford Capri, Volkswagen Golf GTI, Mazda RX7, Toyota Celica, Triumph Dolomite ou Talbot Sunbeam. Tom Walkinshaw sortait vainqueur de l’épreuve au volant de sa Mazda RX7, devant Vince Woodman. Notons que Jean-Michel Martin (Ford Capri) faisait partie de l’aventure avec un accident dès le départ. Des Formule 1 étaient en exhibition, avec Juan-Manuel Fangio (Mercedes Benz 300 Monoposto), Sir Stirling Moss (Maserati 250F) ou Roy Salvadori (Aston Martin DBR4).

David Piper roulait pour sa part en Marlboro Cup au volant de sa Ferrari 330 P4, tout comme Richard Atwood (Ferrari 275 LM) et Nick Mason (Ferrari 512S). Gerry Marshall s’imposait sur sa Lola T70 MKIIIB devant John Brindley (McLaren M1B). Un prix de 5000$ récompensait la Formule 1 qui boulait le plus rapidement possible le tracé du Dubai Grand Prix Circuit. Le Team Lotus raflait le Hyatt Regency Trophy devant le Team Theodore et le Marlboro Team McLaren.