Les nouveautés de Le Mans Classic 2020

Suite de notre entretien avec Julien Hergault en charge des relations avec la presse pour Peter Auto. Dans cette seconde partie, il nous parle de L’évement de l’année : Le Mans Classic qui se tiendra pour la première fois dès le jeudi 2 juillet à 14h jusqu’au dimanche 5 juillet 2020 sur le grand circuit du Mans.

Le Mans Classic : « Les premières listes sont sorties, mais il faut savoir que ce ne sont que des premières versions. Il y a 400 autos pour le moment et il y en aura 800 ! La liste va grossir, nous avons encore des annonces sous le pied, mais nous les dévoilons progressivement. Une chose est sûre, on s’attend à un gros Le Mans Classic ! A noter que nous avons une Ford Mk IV, ce qui est très rare en course. Le « Le Mans 66 » ou « Ford vs Ferrari », nous allons l’avoir en piste ! Comme précisé, nous aurons l’Endurance Racing Legends le matin ainsi que le Group C où là aussi on attend un gros plateau.

Nous fêterons aussi les 25 ans de la victoire de McLaren aux 24 Heures du Mans. Certaines étaient présentes à Rétromobile, nous aurons les mêmes et même plus. Il y aura de la F1 GTR queue courte et queue longue ! Nous espérons en voir en Endurance Racing Legends. Il y en aura en exposition et d’autres feront des démonstrations. McLaren sera partenaire, on devrait avoir la lauréate 1995 ! 

Nous aurons une autre exposition d’une quarantaine de voitures qui auront gagné soit au général soit dans leur catégorie. Elles ne seront qu’en statique par contre. Elle viendra remplacer Le Mans Heritage que nous avions auparavant. Il y aura une autre exposition de voitures dans le village. Le Drive In sera reconduit avec des films projetés. Il y aura deux épreuves monomarque : la Porsche Classic Race Le Mans et une course Jaguar. Pour finir, Panhard sera à l’honneur avec 24 automobiles à moteur Panhard et carrosseries spéciales dont près de la moitié se sont illustrées lors de la belle épreuve mancelle ou lors de grandes épreuves automobiles à l’image du Tour de France Automobile.»

Nouvelle date d’ouverture : « Le jeudi ont lieu les vérifications techniques. Ce sont des choses qui intéressent beaucoup les gens à l’image du Pesage des 24 Heures du Mans. Nous avons décidé d’ouvrir à partir de 14 heures les portes du circuit. Cela permettra aux personnes ayant un billet 4 jours, mais sans accès paddock, de pouvoir voir les autos de près le jeudi. »

Des pilotes de renom : « Nous aurons aussi de belles personnalités avec Fernando Alonso, Nelson Piquet, Scott Dixon, Simon Pagenaud (ambassadeurs Richard Mille, ndlr). Des pilotes sympas et pourquoi pas au volant de voitures car ils seront là aussi pour se faire plaisir. D’autres seront présents aussi comme Jacques Laffite, Ralf Kelleners, Jürgen Barth, René Arnoux, Paul Belmondo, Eric Hélary, Gérard Larrousse. »

Le dress code : « Les gens qui vont respecter le dress code auront un accès privilégié à la pré-grille. Nous aurons un service qui contrôlera et qui remettra un pass spécial aux personnes qui ont fait un effort. C’est une volonté que nous avons toujours eue, le but est d’avoir ce coté « rétro » comme à Goodwood. Ça a toujours bien marché en Angleterre, moins bien chez nous ! »   

Le Mans Classic en live streaming : « Pour les gens qui ne pourront pas se déplacer, nous aurons un live streaming du meeting de course du samedi au dimanche en français et en anglais. Nous aurons plus de caméras tout autour du circuit, plus qu’en 2018. Il y a aura aussi un pit reporter pour faire des interviews dans les stands. »

La Mazda 787b en lever de rideau : « C’est officiel, nous aurons la Mazda 787b, celle qui a gagné les 24 Heures du Mans 1991, à Le Mans Classic. Elle ne sera pas dans le plateau Group C car il s’agit du châssis vainqueur. Elle sortira du Musée et arrivera directement du Japon avec un ingénieur châssis et un ingénieur moteur. Au niveau pilote, ce ne sera pas n’importe qui, mais nous ne connaissons pas encore le nom ! Il faut souligner que c’est un fait vraiment exceptionnel. Elle n’est revenue en France qu’une seule fois (24 Heures du Mans 1991, ndlr). C’est Mazda France qui a sollicité la venue de cette auto en pensant qu’il ne l’aurait pas, mais chez Mazda Motorsports, ils sont fans des 24 Heures du Mans et de Le Mans Classic. Elle sera dès début juin chez Mazda France alors qu’ils ne pensaient jamais l’avoir. Elle ne sort jamais d’habitude du Japon sauf pour quelques courses Classic comme à Fuji. Cette voiture est juste mythique. On peut annoncer 80 voitures en Group C à Dijon, à Spa ou au Mans Classic, les commentaires sont toujours : il n’y a pas de Mazda ! Nous sommes donc super contents. Elle fera de la démonstration, on fera en sorte que cette voiture roule toute seule pour que les gens puissent entendre le moteur. Nous savons que les fans veulent la voir rouler et non en statique. Nous ne savons pas encore combien de créneaux horaires nous aurons, ni quand ce sera, mais tout sera mis en œuvre pour que les spectateurs en profitent.»    

Un effort sur les motos : « Nous allons monter en puissance sur les motos à Le Mans Classic avec une exposition de machines ayant participé aux 24 Heures Motos. Nous voulons développer ce côté-là et ajouter plus de motos dans cet événement. »