Retour sur l’accident du Mans 1984 qui élimina les Nimrod NRA/C2 de la même équipe

@Paul Kooyman @Facebook Aston Martin & AMR

La Nimrod NRA/C2 est une voiture répondant au règlement Groupe C et est née grâce au projet Nimrod Racing Automobiles. Au début des années 1980, Aston Martin décide de soutenir un projet, mais le nom de la marque n’a jamais été utilisé. Toujours sous l’impulsion Robin Hamilton qui a fait rouler une Aston Martin en 1977 et 1979 (il est aussi concessionnaire Aston Martin), ce dernier prend la main de la marque « CH Industrials » et de « Pace Petroleum ». Liée à la dernière société citée, Nimrod Racing voit le jour. Épaulée ensuite par Viscount Downe, elle assure le retour d’Aston Martin au Mans, mais aussi dans certaines épreuves du Championnat du Monde et d’IMSA. La voiture est alors connue sous le nom de Nimrod NRA/C2 et Aston Martin fournit des moteurs à partir de 1982. Cette année là, le trio Ray Mallock, Simon Phillips et Mike Salmon termine 7e avec la #32.

Le châssis a été construit par Lola Cars et était donc propulsé par un moteur V8 de série Aston Martin, développé pour la course par le partenaire de longue date Tickford. Il a conservé la même cylindrée de base de 5340 cm3 tout en étant renforcé pour faire face à l’augmentation de la puissance (520 ch à 7 000 tr/min).

La Nimrod NRA/C2 présente dans la vidéo ci-dessous est le châssis 005, c’est à dire la dernière voiture construite en 1984, avec un avant amélioré. Elle a terminé 7e au classement général des 24 Heures de Daytona avec le trio John Cooper/Bob Evans/Paul Smith. Elle a ensuite participé sous les couleurs de Viscount Downe Aston Martin aux 24 Heures du Mans de la même année. Elle était emmenée par Ray Mallock et Drake Olson (#31). Elle n’a pas terminé à cause d’un accident qui a éliminé les deux voitures de la même équipe.

La #31 est 8e au bout de cinq heures, ce qui est plutôt un bon début de course… Sa sœur, la #32 pilotée par Mike Salmon/Richard Attwood/John Sheldon, est alors un peu plus loin, 18e. Malheureusement, deux heures plus tard, vers 21 h 20, John Sheldon sort de la piste au niveau de la sortie de la courbe des Hunaudières. La voiture prend alors feu et masque la vue aux pilotes qui arrivent. Pas de chance : la première à débouler sur le lieu de l’accident n’est autre que la seconde Nimrod NRA/C2 de l’équipe Viscount Downe Aston Martin, la #31. Alors pilotée par Drake Olson, il ne peut éviter la #32 devant lui et c’est la grosse collision. Les deux voitures sont détruites et, bien entendu, sont contraintes à l’abandon. Pire, John Sheldon est grièvement blessé (il reviendra néanmoins au Mans) et, surtout, un commissaire de piste a trouvé la mort. D’ailleurs, on ne soulignera jamais assez le rôle primordial de ces derniers dans les compétition de sport automobile.

Suite à l’accident, les safety car interviennent et la course est neutralisée pendant une heure !