Rétromobile : focus sur trois voitures de la vente Artcurial (part 2)

Notre deuxième focus de cette vente Artcurial, qui se déroulera dans le cadre du Salon Rétromobile, concerne une auto des années 1970-1980, avec « une voiture majeure de l’histoire de l’Endurance », la Rondeau M378 Le Mans GTP (Grand Tourisme Prototype), châssis #M378/001.

Après la fin de l’épopée Inaltera, Jean Rondeau rebondit. Avec un budget cinq fois inférieur et en seulement quatre mois de travail, il présente en 1978 le prototype vendu par Artcurial (châssis n°M378/001). Il s’agit d’une évolution des Inaltera équipée d’un V8 Cosworth DFV 3 litres développant 410 cv pour un poids de 816 kg. La M378 (le « M » étant un hommage à Marjorie Brosse, épouse du préfet de la Sarthe, ce dernier fut un précieux soutien de Jean Rondeau), participera dix fois aux 24 Heures du Mans, un record toujours inégalé.

– 1978, avec à son volant Jacky Haran et Bernard Darniche, elle se classera neuvième au général et remportera la victoire de sa catégorie (GTP).

– 1979, la M378/001 bénéficie des évolutions des évolutions des M379 (Groupe 6). Pour cette édition, le duo Rondeau/Haran court pour la catégorie GTP, mais il sera contraint à l’abandon suite à une sortie de route.

-1980, l’équipage Gordon Spice/Jean-Michel Martin/Philippe Martin mènera l’ancienne M378/001 dans sa livrée « Belga » à la 3e place au général et la 1ere de sa catégorie (GTP). Rappelons que cette année là Jean Rondeau et Jean-Pierre Jaussaud remportent leur victoire.

-1981, la #001 aux couleurs du magazine L’Automobile, menée par Philippe Streiff, Jean-Louis Schlesser et Jacky Haran se classe 2e au général et 1ère en GTP.

-1982, notre auto, avec à son volant, Pierre Yver, Bruno Sotty et Lucien Guitteny, désormais dans le Groupe C, finira à la 10ème place du classement général. Nous avions consacré une grande interview à Lucien Guitteny, à retrouver ICI et ICI.

-1983, le trio « mixte » Vic Elford, Anne-Charlotte Verney et Joël Gouhier, la n°001 est contrainte d’abandonner à la 10e heure de course après avoir parcouru 136 tours suite à une casse moteur.

-1984, la #001 est vendue à Jean-Philippe Grand. Il partagera le volant de la Rondeau avec Jean-Paul de Libert et Pascal Witmeur qui se classera à la 11e place et à la 2e du Groupe C2.

-1985, année de la disparition de Jean Rondeau, la n°001 avec, comme équipage Noël Del Bello (son nouveau propriétaire), Michel Dubois et Hubert Striebig, abandonne à la 6e heure de course (65 tours).

-1986, toujours avec les couleurs « Blanchet Locatop », c’est à la 17e place du général, que Noël Del Bello, Bruno Sotty et Lucien Rossiaud franchissent la ligne d’arrivée.

-1988, pour sa dernière participation aux 24 Heures du Mans, Pierre-Alain Lombardi, son nouveau propriétaire, et Bruno Sotty, termineront la course après avoir parcouru 271 tours mais ne seront pas classés pour une distance parcourue insuffisante.

Par la suite la #001 passera entre différentes mains. Aujourd’hui, elle est revêtue de sa livrée Belga de 1980 et a bénéficié l’année dernière d’une restauration complète y compris le moteur. Son estimation est fixée entre 900.000 euros et 1.200.000 euros.

Photos : Artcurial