Vincent Vosse en 2011 : « Un championnat Blancpain qui a beaucoup d’importance! »

Fervent défenseur du GT3 dès ses débuts, Vincent Vosse a de suite compris l’intérêt de rouler en Blancpain Endurance Series. Dès 2011, le team basé à l’époque à Flénu alignait deux Audi R8 LMS, une pour Greg Franchi, Marcel Fässler et Andrea Piccini, l’autre pour Stéphane Ortelli, Filipe Albuquerque et Bert Longin. Retour avec le patron de WRT sur l’entretien qu’il nous avait donné en 2011 à Monza. 

Avec deux Audi R8 LMS pilotées par deux équipages de talent, WRT Racing Team fait les choses bien en Blancpain Endurance Series. Ortelli/Longin/Albuquerque se relaient sur la n°32, alors que Fässler/Piccini/Franchi sont sur la n°33. Avec un programme des plus chargés, les semaines sont bien remplies pour le team belge dirigé par Vincent Vosse, René Verbist et Yves Weerts. Vincent Vosse est plein d’espoir avant ce premier meeting italien : « C’est l’esprit combatif que nous sommes présents dans cette nouvelle série. C’est un championnat qui a beaucoup d’importance à nos yeux. Dès le début, on peut voir que les équipes ont mis le paquet au niveau des équipages. En ce qui nous concerne, nous avons quatre pilotes confirmés pour la saison, avec Greg (Franchi), Stéphane (Ortelli), Bert (Longin) et Filipe (Albuquerque). Il est probable que Marcel (Fässler) et Andrea (Piccini) ne soient pas avec nous pour toute la saison. Audi Belgique a fait un gros effort pour nous suivre dans ce nouveau challenge. »

Lors des 24 Heures de Spa, épreuve phare du championnat, le team de Flénu aura le statut d’équipe officielle : « Les 24 Heures de Spa représentent le point d’orgue de la saison Blancpain Endurance Series. A cette occasion, l’équipe s’appellera Audi Sport Team WRT. Nous aurons le renfort de Mathias Ekström et Timo Scheider. Nous fondons de grosses ambitions sur le double tour d’horloge spadois. Les GT1 étaient devenues trop onéreuses à faire rouler sur 24 heures et la catégorie GT3 représente l’avenir du GT. Le Blancpain Endurance Series relance les courses d’endurance GT. Nous sommes juste un peu déçus que Mercedes et BMW ne soient pas là, mais cela ne saurait tarder. Une trentaine d’autos pour le coup d’envoi, c’est très encourageant pour l’avenir. »

Outre une présence dans la série Blancpain, WRT Racing Team a quatre autres programmes cette saison : « WRT est présent en GT Tour avec une Audi R8 LMS pour Ortelli/Hallyday, avec le soutien de Audi France. Nous sommes à nouveau présents en Belcar avec comme objectif de garder le titre. En parallèle, nous engageons à nouveau deux Volkswagen Scirocco en BTCS. Nous avons également décidé de prendre part au Championnat d’Europe GT3 avec nos deux Audi, mais pour le moment le second équipage n’est pas confirmé. L’équipe prendra en plus part à deux manches du VLN pour préparer les 24 Heures du Nürburgring où nous aurons deux Volkswagen Scirocco équipés au gaz. Là aussi, les équipages ne sont pas finalisés mais nous sommes confiants pour avoir des pilotes de renom. »

« Il faut disputer plusieurs séries pour rentabiliser l’investissement » poursuit Vincent. « Le tout est de le faire du mieux possible et de se battre à chaque fois pour la victoire. C’est important pour nous de travailler avec un importateur comme nous le faisons, aussi bien avec Audi Belgique, Audi France, Volkswagen Belgique, mais aussi avec un constructeur comme Audi Sport ou Volkswagen Motorsport. Pour en revenir au Blancpain Endurance Series, nous sommes confiants sur l’avenir de ce championnat. Il va aussi falloir voir ce que va donner la balance de performance entre les différentes autos. Tout reste à faire compte tenu que nous n’en sommes qu’au début du championnat, mais les fondations sont bien là… »