Vidéo : focus sur la Marcos Mantara LM600 GT2

Marcos est l’acronyme des trois premières lettres des noms de famille de ses deux fondateurs, Jem Marsh et Frank Costin. Leurs premières productions se distinguent par des châssis en contreplaqué.

L’autre marque de fabrique des Marcos, ce sont leurs formes, qu’il s’agisse de la Xylon à portes papillon, de la 1800GT, de la Mantis, de la Mantula ou encore de la Mini Marcos, produite à plus de 1000 exemplaires et vue aux 24 Heures du Mans en 1966 et 1967.

Apparue en 1992, la Mantara est une évolution de la Mantula, avec des passages de roues surdimensionnés un capot avant différent, sous lequel est installé un moteur Rover V8.

La série LM (pour Le Mans) est une version modifiée pour la compétition. Après les LM400 et LM500 (moteur Rover), la Mantara LM600 présentée ici en constitue la troisième génération, équipée d’un moteur V8 Chevrolet de 6 litres.

En compétition, la Marcos Mantara LM600 remporte trois titres de catégorie en championnat British GT (en 1995, 1996 et 2000). Au tout début des années 2000, elle court en FIA GT, signe plusieurs podiums en Euro GT Series et dispute les 24 Heures de Spa et de Daytona. Trente ans après la Mini Marcos, la Mantara LM600 est engagée à trois reprises aux 24 Heures du Mans en 1995, 1996 et 1997.

La Mantara LM600 et la Mini Marcos ont été réunies sur le circuit des 24 Heures lors de l’édition 2018 de Le Mans Classic : deux générations de voitures insolites pour une marque singulière.