Une Spice SE 88 C, qui a disputé deux fois Le Mans, est à vendre !

Aujourd’hui, une Spice SE 88 C, le châssis #002, est proposée à la vente par Boutsen Claasic Cars. Cette auto a disputé les 24 Heures du Mans à deux reprises en 1988 et 1989, mais n’a jamais vu le drapeau à damiers. Retour sur son historique…

Cette Spice appartenait à l’origine au gentleman driver français, Jean-Louis Ricci. Elle a participé au Championnat du monde Groupe C2 en 1988 et 1989. Elle était préparée par Chamberlain Engineering, l’équipe de Hugh Chamberlain.

Sa première apparition se fait aux 360 kilomètres de Jarama emmenée par Jean-Louis Ricci et Claude Ballot-Léna. Elle y termine 10e (2e en C2) puis finit 11e (3e en C2) et 12e des manches de Monza et Silvertsone. Les deux hommes sont rejoints par Jean-Claude Andruet aux 24 Heures du Mans. La voiture est qualifiée avec le 34e temps en 3’41’’180. En course, le trio ne termine pas suite à un souci moteur à la 5e heure. De retour en Championnat du Monde, Ricci et Ballot-Lena finissent 6ème au classement final des Pilotes C2 et l’équipe Chamberlain prend la 2e place des Equipes (C2 derrière l’équipe usine de Gordon Spice lui-même).

L’année suivante, la Spice SE 88 C #002 participe à nouveau à l’ensemble du Championnat du monde Groupe C2 sous la bannière de France Proteam, l’équipe de Jean-Louis Ricci. Elle est principalement pilotée par Bernard Thuner et Claude Ballot-Léna plus Almo Copeeli sur certaines courses. Pierre de Thoisy (vainqueur du C2 en 1988), Bernard Thuner et Raymond Touroul la pilote aux 24 Heures du Mans 1989. Qualifié avec le 45e temps, elle ne verra pas non plus l’arrivée. Après 12 heures de course, elle abandonne sur un problème de châssis. Le reste de la saison est bon avec une victoire en C2 au Nürburgring, une 2ème place aux 480km de Dijon et à Jarama. La Spice SE88C de France Prototeam termine 4ème du Championnat du Monde des Equipes C2.Plus tard, à la fin de l’ère du groupe C en Europe, Bob Wollek, un ami très proche de Jean-Louis Ricci, le convainc que la Spice est encore assez bonne pour courir en IMSA GTP aux États-Unis. Pour ce faire, la voiture est équipée d’un moteur Audi de 3,5 litres préparé par le spécialiste Audi, Fred Stadler de Roc Compétition à Annecy. Le projet n’aboutit finalement pas et la voiture reste dans la collection privée de Jean-Louis Ricci pendant quelques années.

En 1995, elle est vendue au Pilot Club, une école de conduite et de course, basée sur le circuit de Folembray et créé en association avec Henri Pescarolo en tant qu’ instructeur. La voiture, équipée pour l’occasion de son moteur Audi, se révèle adaptée et plus maniable qu’avec son moteur Cosworth de 1988 /1989 pour les démonstrations et les baptêmes de pilotes amateurs. Sept ans plus tard, elle est cédée à l’ancien pilote belge Bernard de Dryver. Elle a ensuite été vendue à son propriétaire actuel en février 2004. Depuis lors, la voiture a été conservée en Belgique et entretenu par MEC Auto Historic Racing basé près de Spa-Francorchamps. Entre 2004 et 2009, la voiture a participé à plusieurs journées d’essai, principalement à Spa. En 2006 et 2009, MEC Auto a réalisé des travaux pour la remettre en configuration initiale, celle du Championnat du Monde Groupe C2 de 1988 et des 24 Heures du Mans de la même année.

Elle est donc équipée d’une boîte de vitesses Hewland et d’un moteur Cosworth DFL/S 3,3 litres V8 préparé par Geoff Richardson Engineering Ltd, le spécialiste Cosworth bien connu au Royaume-Uni. Tous les travaux entrepris sur la voiture depuis 2004, pour la remettre dans sa configuration d’origine, sont entièrement documentées. Depuis 2010, la voiture participe régulièrement au championnat historique Groupe C, avec de fréquents podiums en catégorie C2 (13 en 18 courses). Le moteur et la boîte de vitesses n’ont que deux heures de fonctionnement depuis leur reconstruction complète en 2017. La voiture est livrée avec le HTP de la FIA, le passeport technique du groupe C et un stock important de pièces de rechange dont des silencieux d’échappement. Elle est donc prête à reprendre la course notamment à Le Mans Classic.

Photos de Boutsen Classic Cars, Nicolas Trefou, Luc Joly, Laurent Chauveau et  Michel Faust à qui nous souhaitons un bon rétablissement…