Une Lola T70 MKII de 1966 proposée à la vente

La Lola T70 a vu le jour en 1965 et, dès sa première année, Walt Hangsen remporta à son volant le Monterey Grand Prix le 17 octobre 1965. Pour la saison 1966, Lola Cars Limited a prévu des améliorations substantielles sur sa voiture, ce sera le lancement de Lola T70 MARK II. Cette auto a évolué dans la bonne direction puisqu’elle a remporté cinq des six manches du Championnat Can Am, permettant à John Surtees de devenir Champion en 1966.
Le modèle présenté à la vente par Ascott Collection est le châssis #SL71/29 qui fut vendu aux Etats-Unis par le distributeur local John Mecum le 3 juin 1966 à Bobby Brown. Ce pilote américain, qui a remporté de nombreuses victoires au volant de son AC Cobra en SCCA en 1963, a semble-t-il passé un cap en 1966. En effet, en février 1966, il participa aux 24 Heures de Daytona au volant d’une Chevrolet Corvette Sting Ray terminant 20e puis, le mois suivant, il enchaîne sur une autre course de premier plan, prenant le départ des 12 Heures de Sebring au volant d’une Ford GT 40.
​Bobby Brown engagea sa Lola T70 Mark II à Watkins Glen en SCCA en août 1966 où il a terminé à une remarquable seconde place. Le mois suivant, il finit une nouvelle fois en seconde position dans la course SCCA National Thompson. Un très bon début !

Il engage ensuite son châssis #SL71/79 à la seconde manche de la saison Can Am 1966 qui se tenait sur le circuit de Bridgehampton. Portant le numéro 00, il franchit la ligne d’arrivée en 13ème position. Une semaine plus tard, il prend le départ de la troisième épreuve du championnat à Mosport et se classe 8e.

La voiture fut victime d’un incendie à cause, semble-t-il, d’un mégot de cigarette. Lilo Zicron, le propriétaire de Toluca Lake Historics, a indiqué qu’il a fait l’acquisition de la voiture endommagée et qu’il a entrepris de la restaurer. Il l’engagea en 2009 et en 2010 dans plusieurs courses historiques aux Etats-Unis : Laguna Seca, Phoenix, Daytona, Road Atlanta, Willow Springs, Chicago, Road America. Elle fut importée en France en 2011 et engagée par son précédent propriétaire en Classic Endurance Racing en 2014.
Son propriétaire actuel en fit l’acquisition en 2019 et l’engagea régulièrement en Historic Tour et aux Dix Milles Tours du Castellet 2020. Début 2020, la Lola T70 a été entièrement mise à nue. Tous les équipements de sécurité ont été validés. Le réservoir et le crack-test datent du début 2020, la boite de vitesse a été révisée, le couple conique remplacé. Le moteur Chevrolet 350 produisant 470 chevaux a été révisé en début d’année 2021. Le PTH français date de 2020 et expirera en 2029. Cette Lola T70 Mark II est prête à courir et est éligible en FIA MASTERS Sports Cars, Classic Endurance Racing by Peter Auto, Daytona Classic 24 Hour by HSR, Rolex Monterey Motorsports Reunion, Sebring Classic 12 Hour by HSR.
Crédit photos : Luc Joly & O ONE