Une Chevrolet Camaro des 24 Heures du Mans 1982 à vendre

Focus aujourd’hui sur une auto assez rare, une Chevrolet Camaro qui a disputé les 24 Heures du Mans 1982 et qui est à vendre chez notre partenaire Classic Racing Annonces.

A cette époque, la grille des 24 Heures du Mans était constituée, en dehors de la toute nouvelle catégorie Groupe C, comme à l’accoutumée, de Porsche 935, Lancia Beta MonteCarlo et  Ferrari BB512 LM. Cependant, deux autos attirent l’attention de par leur look à la sauce US : les Chevrolet Camaro portant les #80 et #81. Elles étaient engagées par Stratagraph Inc, une société de services pétrolière.

Le propriétaire de Stratagraph Inc, Billy Hagan, était un pilote NASCAR de Louisiane. La voiture qui vous est présentée ici est celle qui portait le #81. Elle a été construite par Tex Racing Enterprises avec l’aide de l’ingénieur châssis Dennis Frings. C’est Hagan qui l’a gérée de 1982 à 1984.

Billy Hagan, Gene Felton, bien connu des séries SCCA, vont amener cette Chevrolet Camaro #81 à la 2ème place de la catégorie GTO et à la 17ème au scratch au Mans ! La seconde Camaro (#80) de Dick Brooks, Herschel McGriff et Tom Williams n’a pas démérité non plus, mais elle termina non classée pour distance parcourue insuffisante.

Non contente de son extraordinaire performance en Sarthe, notre auto du jour a remporté le Grand Prix inaugural de Miami en IMSA GTO en février 1983 avec Gene Felton, ainsi que la classe GTO aux 24 Heures de Daytona en février 1984 (6ème au scratch) conduite par Billy Hagan, Gene Felton et Terry Labonte. Elle a également remporté sa classe aux 12 Heures de Sebring en mars 1984 emmenée par Hagan, Labonte et Felton, en terminant 8ème au scratch.

La voiture a ensuite été vendue au pilote automobile Chauncey Maggiacomo Jr. à Poughkeepsie, New York, qui l’a revendue à l’ingénieur Hoyt Overbaugh. Ce dernier a couru avec du milieu des années 80 à la fin des années 90. C’est ainsi qu’on la retrouve à cette époque dans les listes d’engagés de Daytona, Sebring et Watkins Glen. Overbaugh a revendu la voiture à son propriétaire actuel qui a entrepris de la restaurer entièrement. Tex Powell, le constructeur original de la voiture, et le chef d’équipe aux 24 Heures du Mans ont contribué à cette restauration, fournissant de nombreuses pièces qui faisaient partie du stock initial. Tex Powell a suivi de près la restauration et a dressé un constat en 2013 qui corrobore l’histoire de la voiture et atteste de l’authenticité de la restauration.

Toute la mécanique a été reconstruite ou remplacée lorsque cela a été possible, y compris un embrayage à 4 disques correspondant à l’original, des moyeux, des broches, une transmission Powell et bien plus encore. Le moteur a été complètement reconstruit par Petty Enterprises à sa cylindrée initiale : 358 Ci.

La voiture a reçu une nouvelle peinture fidèle à la livrée qui était la sienne aux 24 Heures du Mans en 1982. Même si quelques autocollants ont été utilisés, la plupart des graphiques ont été peints à la main. C’est ainsi que la voiture porte les parrainages de Stratagraph et Jean Charles Chevrolet, importateur français pour la marque. Les indispensables phares Marchal, adaptés à Mulsanne, ont été réinstallés.

A l’intérieur, elle dispose de l’instrumentation complète de Stewart Warner. Un nouveau réservoir FIA ainsi qu’un système d’incendie modernes ont été installés. L’arceau, toujours aussi impressionnant, a été révisé. Les trains roulants, impeccables, démontrent que la voiture n’a pas été utilisée depuis sa restauration.

Elle est livrée avec de nombreux documents intéressants, notamment une lettre d’acceptation de février 1982 au Mans par l’Automobile Club de l’Ouest, ainsi que la lettre de félicitations envoyée par l’ACO en juillet 1982 pour remercier l’équipe de leur participation. Parmi les autres documents, plusieurs tirages de la voiture en action au Mans 1982, ainsi que des copies du guide de référence et du livre de règles pour la course 1982. On a pu voir cette auto lors de Le Mans Classic 2016 dans l’exposition Heritage 24…