Une belle exposition Citroën aux Circuit des Remparts

L’Association du Circuit des Remparts a eu la très bonne initiative de mettre à l’honneur Citroën en participant aux célébrations du centenaire (1919-2019) de la marque aux deux chevrons.

Un large échantillon de modèles de série et de modèles phares sont offerts (gratuitement!) aux yeux, aux oreilles et au nez des spectateurs Place Louvel depuis vendredi et ce jusqu’à dimanche. Sans être exhaustif nous pouvons mentionner la présence d’une 5CV Trèfle de 1924, une B14 Torpédo de 1926, un panel de Traction avant, l’emblématique 2CV, des modèles DS et ID, des populaires telles que la Dyane, du haut de gamme avec la CX… Un musée Citroën à ciel ouvert !

Des pièces uniques ont été confiées au Circuit des Remparts par l’Aventure Peugeot Citroën DS, association qui gère aujourd’hui le patrimoine des marques du Groupe PSA Peugeot-Citroën-DS, pour le bonheur de tous.

Un modèle remarquable de 2CV A de 1939, tout droit sorti de la collection Citroën Héritage, est exposé. Cette auto est issue du projet «Toute Petite Voiture » initié en 1936. Le leitmotiv de ce projet : construire un véhicule qui devait revenir le moins cher possible. Sur les 250 exemplaires produits à l’usine de Levallois en 1939, seuls quatre sont parvenus jusqu’à nous (un seul a été entièrement restauré). La 2CV A était propulsée par un moteur 2 cylindres à plats refroidis par eau de 375 cm3, 8 ch à 3200 tr/mn.

Outre des voitures de série sont exposés des véhicules de sport car dès les premières heures de Citroën, la marque a été associée aux raids et à la compétition sportive. Sont notamment présentées :

-Une Autochenille B2 de 1922 qui a été la voiture de commandement de Georges-Marie Haardt à l’occasion de la première transsaharienne reliant l’Algérie à Tombouctou en 1922 et ce en 21 jours.

-Une DS 21 « TAP » de 1972. Il s’agit d’un prototype qui a participé au Rallye TAP du Portugal de 1972 avec, à son bord, l’équipage Romaozinho-Bernardo qui fut contraint à l’abandon sur incident électrique.

– Un prototype SM « Bandama » 1973 doté d’un moteur Maserati V6 de 2990 cm3 : 250 ch à 7000 tr/mn. Cette SM a un véritable palmarès : 3ème au général du Rallye TAP du Portugal en 1972 et 6ème du Rallye « Bandama » (le Marathon de la Côte d’Ivoire).

-La ZX Rallye Raid VL 1992 qui a remporté le Paris-Moscou-Pékin 1992 (16054 Km) avec, à son volant, Pierre Lartigue et son copilote Michel Périn.

-L’AX Superproduction 1,6 L 1988 ex-Jarier (lequel sera présent dimanche sur le Circuit pour le plateau des Volants d’Or).

Un bel hommage à la marque d’André Citroën.