Reuter/Vandevorst (Porsche 944 S2) premiers lauréats de l’Ostbelgien Classic

Communiqué de Presse : C’est ce dimanche, sur le coup de 16 heures, que la première édition de l’Ostbelgien Classic, nouvelle épreuve de régularité réservée aux voitures anciennes, s’est conclue en présence d’une foule importante sur la Klötzerbahn d’Eupen. Pour un coup d’essai, on peut parler d’un coup de maître, Michael Bartholemy et son équipe ayant fait le plein de compliments de la part des équipages. « Ces dernières semaines ont été synonymes de stress intense, mais nous sommes satisfaits de la manière dont les choses se sont déroulées durant le week-end, commente l’Eupenois. Comme on pouvait s’y attendre, nous avons fait le plein d’enseignements en vue de l’édition 2020. On va notamment modifier le concept de l’étape de vendredi soir, qui a souffert de l’intensité de la circulation sur le parcours à l’heure de la sortie des bureaux. Le débriefing sera donc constructif, mais ce que je veux retenir aujourd’hui, c’est le sourire sur tous les visages… »

Sportivement, cette ultime étape a permis aux rescapés de disputer des tests de régularité dans des cadres grandioses et spectaculaires. Deux tours du Circuit de Spa-Francorchamps et un parcours sur la piste de l’EMA toute proche constituaient les points forts de la journée. Une étape qui a hélas été fatale à la Porsche 911 1965 de Tony Kevers et Didier Gathy, en route vers le podium final avant qu’un souci de bobine électrique n’immobilise la belle allemande pour le compte ! La Lancia Delta Integrale de Meeuwissen-Arimont, la Volkswagen Coccinelle de Jacobs-Gillissen et l’Audi 80 de Vannerum-Plas ont également disparu des classements dans le courant de la journée.

Leaders du général depuis vendredi soir, Paul Herman et Thomas Collard (VW Golf 2 GTI) avaient toutes les cartes en main pour s’imposer… avant que le copilote ne commette une toute petite erreur, pointant 2 minutes trop tôt à un CH. « Ma faute, se désolait un Thomas Collard déçu de louper le coche d’un rien. Tout était parfait. Il aura fallu un petit manque de concentration, hélas… » L’équipage de la #43 aura malgré tout compté parmi les acteurs majeurs de cet Ostbelgien Classic 2019.

A l’affût depuis le début de l’épreuve, Daniel Reuter et Robert Vandevorst (Porsche 944 S2) n’en demandaient pas tant pour passer devant et devenir les premiers lauréats de ce nouvel événement mettant en exergue les Cantons de l’Est. « Superbe journée, se félicitait Robert Vandevorst au passage du podium. C’était rythmé, et c’est tout qu’on aime ! Cette épreuve était vraiment agréable. Bravo aux organisateurs et aux traceurs Baptiste Gengoux et Lucien Letocart, qui ont d’emblée placé la barre très haut… »

Jolie surprise sur la plus petite marche du podium, Smaël Haddouche, secondé par un excellent Marcel Grasges (Porsche 911 SC), terminant d’extrême justesse devant la diabolique petite Peugeot 104 ZS des Français Guy Lenglaert et Christophe Berteloot, eux aussi séduits par ce 1er Ostbelgien Classic. Le top 5 final était complété par Patrice Simon et Vincent Duchesne (Porsche 924 S), qui devançaient dans l’ordre Etienne Baugnée et Benoît Remion (MG B), Jacques Evrard et Christian Bernard (Porsche 911), Wolfgang Stracke et Fabian Mohr (Audi 90 Quattro), Wolfgang Heinz et Rolf Pellini (Ford Escort MK2), ainsi que Martin Scheiff et Jean-Marie Letocart (Porsche 911 ST).

Les suiveurs de l’Ostbelgien Classic ont apprécié jusqu’au bout l’évolution d’engins aussi radicalement différents que la Hupmobile 1931 et Jean et Caroline Vincent, ou la Lancia 037 de Dirk et Rosi Lührmann. Quant au pilote du Championnat du Monde de Superbike Scott Redding et son acolyte Giovanni Crupi (Audi Coupé), ils ont poursuivi leur apprentissage d’une discipline qu’ils découvraient ce week-end, l’officiel Ducati répondant avec délectation à toutes les sollicitations des fans présents ! Sympa…

Rideau sur cet Ostbelgien Classic qui a déjà atteint son rythme de croisière. Nombreux étaient d’ailleurs les concurrents à annoncer leur retour dès la fin de l’année 2020 pour une deuxième édition plus que prometteuse…