Quand les Andretti père et fils étaient interdits de départ au Mans

1982 marquait le retour de Mario Andretti aux 24 Heures du Mans. Le pilote américain, qui faisait équipe avec son fils Michael, jetait son dévolu sur une Mirage conçue par John Horsman et engagée par Grand Touring Cars.

L’équipage de la Mirage parvenait à se qualifier à une belle 9e place mais les commissaires techniques ont vu d’un mauvais oeil la présence de deux radiateurs d’huile montés en porte-à-faux arrière, ce qui était interdit par la réglementation.

Malgré les discussions avec les organisateurs pour mettre l’auto en conformité, Mirage se refusait à effectuer la modification. La mise hors course était alors inévitable et à quelques minutes du départ, le stand était vidé pour laisser place à une Porsche 924 Carrera GTR de Richard Lloyd.

L’écurie dirigée par Harley Cluxton a tout de même accepté la modification mais lorsque celle-ci a été terminée, les concurrents étaient déjà partis depuis une heure. La Mirage de la famille Andretti n’a donc pas été autorisée à prendre la piste.

Quant à la Porsche 924 Carrera GTR/Canon Cameras GTI Engineering de Richard Llyod et Andy Rouse, elle n’a pas vu le damier.