Quand Audi faisait confiance aux importateurs pour décrocher la victoire au Mans

Aucune Audi officielle n’était au départ des 24 Heures du Mans 2005, la marque préférant se concentrer sur sa R10 TDI. Malgré cela, trois R8 étaient au départ de la classique mancelle, toutes deux soutenues par des importateurs. Les Américains du Audi ADT Champion Racing avec deux autos et les Français du Audi Playstation Team ORECA avaient en charge les Audi qui devaient faire face aux redoutables Pescarolo C60H.

24h du mans 2005

Pour sa sixième et dernière apparition, la voiture la plus titrée de la catégorie LMP avec 54 victoires, a dû prendre le départ des 24 Heures du Mans avec un lest de 50 kg et une puissance moteur réduite d’une trentaine de chevaux. Le règlement technique se voulait plus favorable à la dernière génération de voitures de sport. Avec un écart de 0.5s au kilomètre dès le début des essais, la meilleure Audi concédait 3s à la Pescarolo de Manu Collard, le poleman. C’était tout de même mieux que les 6s des essais préliminaires.

24h of Le Mans, June 15, 2005.

« Cette course sera plus dure que jamais pour les deux équipes Audi et plus particulièrement les pilotes », lâchait le Dr Ullrich, patron d’Audi Sport, avant les essais qualificatifs. « Tom Kristensen, qui aura la chance de devenir le premier pilote de l’histoire à remporter les 24 Heures du Mans pour la septième fois, en est averti. J’espère qu’il contrôlera la situation. Néanmoins, cela ne sera pas facile. Nous pensons que les différences de performance seront légèrement moins grandes en course que pendant les essais. »

Test day, 24H du Mans 2005.

La meilleure des Audi sur la grille était celle de Biela/McNish/Pirro (Champion Racing), 3ème temps, deux places devant Gounon/Ortelli/Montagny (Team ORECA) et cinq devant Kristensen/Lehto/Werner (Champion Racing). « Les trois équipes ont toutes travaillé pour obtenir un très bon réglage pour la course », expliquait le Dr Ullrich. « Tous les pilotes sont satisfaits. Les longs runs accomplis de nuit étaient très bons. La stratégie sera importante, il ne faudra pas prendre de risques et être performants dans les arrêts aux stands. Je pense que nous pourrons faire deux tours de plus que nos adversaires dans les relais de nuit. Les pneus Michelin devraient pouvoir enchaîner trois relais durant la nuit. Les choses se présentent beaucoup mieux que lors des essais préliminaires. »

24h of Le Mans, administrative checking, June 14, 2005.

Avec 33mn53s d’arrêt, la R8 de Lehto/Werner/Kristensen couvée par le team de Dave Maraj s’est imposée sans connaître le moindre souci, exception faite d’un tout droit et d’une réparation d’un phare. Moins de chance pour la seconde Audi ‘américaine’ qui a terminé 3ème suite à deux sorties de piste, la première pour Pirro, la seconde pour McNish. Chez ORECA, un changement de triangle, puis de suspension, n’a pas permis de faire mieux que 4ème avec en prime une crevaison pour ralentir la progression du trio.

24h of Le Mans, administrative checking, June 14, 2005.