Porsche célèbre le cinquantenaire de la Porsche 917

Après avoir célébré l’année dernière le 70ème anniversaire de sa fondation, Porsche fête en 2019 un autre anniversaire, le 50ème de la légendaire Porsche 917.

Retro Classics 2019

Celle-ci a été en effet présentée pour la première fois en public le 12 mars 1969 à Genève, lors du Geneva Motor Show, dans une robe blanche avec un parement vert, il y a donc exactement cinquante ans aujourd’hui.

La 917 a été conçue par Porsche en vue de la victoire dans les 24 Heures du Mans en profitant du changement de la réglementation bannissant en 1968 les sports-prototypes Groupe 6 de plus de 3 litres. Seuls les protos de moins de 3 litres de cylindrées et des voitures de sport du Groupe 4 -cylindrée maxi 4,5l- produites à un minimum de 50 exemplaires étaient éligibles. En 1969, ce chiffre minimum était réduit à 25 exemplaires et Porsche, qui avait entamé en juillet 1968 la conception de la 917, présentait à Genève la 917-001, la première des 25 exemplaires requis, le chef designer du projet étant Hans Mezger.

Porsche engagea trois 917 dans les 24 Heures du Mans cette mêma année 1969, deux 917 officielles pour Vic Elford/Richard Attwood et pour Rolf Stommelen/Kurt Ahrens et une pour le John Woolfe Racing pilotée par John Woolfe lui-même et par Herbert Linge. John Woolfe était le premier acquéreur privé d’une Porsche 917 et avait fait ses débuts au Mans en 1968 avec une Chevron B12 Repco, associé à Digby Martland.

Première participation au Mans donc pour les 917 -moteur 12 cylindres à plat 4,5l- 4 et premières polémiques. Après une interdiction des volets mobiles, la CSI avait fait machine arrière, Porsche menaçant de retirer ses voitures pour des raisons de sécurité -jugeant le laps de temps trop court avant Le Mans pour tester ses autos dans la nouvelle configuration-, les 917 étant autorisées à courir avec les volets mobiles.

La deuxième polémique a eu lieu en course. Martland devait de nouveau être l’équipier de Woolfe, mais après une sortie de route en essais, il se sentait dans l’incapacité de piloter la 917 et Herbert Linge, pilote d’essais Porsche et prévu à l’origine sur une 917 officielle de réserve avec Brian Redman, le remplaçait. John Woolfe prenait lé départ et dès le premier tour, après une première chaleur à Mulsanne , il mord sur l’herbe avant Maison Blanche et tape durement de face à haute vitesse, la voiture se casant en deux avant de revenir sur la piste où elle se fait harponner par la Ferrari 312P de Chris Amon, les deux protos prenant feu. La fumée noire, visible depuis les tribunes, ne laissait présager rien de bon et malheureusement le pilote britannique éjecté pendant le crash, ceinture non bouclée- était décédé dans l’accident. La polémique liée à la capacité ou non de Woolfe de piloter un tel proto fit bon train pendant un bon moment.

Les deux 917 officielles ne virent pas non plus l’arrivée. Celle de Stommelen/Ahrens abandonna sur fuite d’huile, celle de Elford/Attwood tint la première position pendant un long moment avant d’abandonner en fin de matinée dimanche, embrayage cassé, alors qu’elle avait une large avance. Pas de 917 à l’arrivée donc, mais l’histoire était en marche….

En 1970, Porsche concluait un accord avec JWA Gulf Team, l’équipe de John Wyer. Les pilotes étaient toujours mécontents du comportement de la voiture, qu’ils trouvaient difficile à piloter.

L’Ingénieur en Chef de John Wyer, John Horsman (ci-dessus), modifia avec succès l’aérodynamique de la voiture, rendant celle-ci d’une efficacité redoutable. John Wyer n’allait cependant pas profiter lui-même de la trouvaille de Horsman. Sept 917 prenaient le départ des 24 Heures du Mans 1970, en deux configurations : 917 K (K pour kurzheck, queue courte) et 917 LH (LH pour longheck, queue longue). JW Automotive avait engagé trois 917K, Porsche KG Salzburg une 917 K et une 917 LH , le Martini Racing Team une 917 LH et David Piper une 917 K.

Les trois voitures de John Wyer avaient abandonné, alors que Joseh Siffert et Brian redman avaient un temps occupé la tête de la course, et c’est la 917 K Porsche Salzburg de Hans Herrmann/Richard Attwood qui l’emportait devant la 917 LH Martini Racing de Willy Kauhsen/Gérard Larrousse, ce dernier deuxième pour la seconde année consécutive, son équipier de 1969 Hans Herrmann ayant été plus heureux ! C’était  la première victoire à la distance au Mans de la marque de Stuttgart-Zeffenhausen, première étape suivie de beaucoup d’autres, Porsche étant désormais le recordman des succès au Mans, avec 19 victoires.

Une 917 K allait récidiver l’année suivante. Six 917 étaient au départ et la victoire revenait à la 917 K du Martini Racing de Gijs Van Lennep/Helmut Marko, devant la 917 K JWA de Richard Attwood/Herbert Müller. La 917 K améliorait la marque de la Ford Mk IV de Dan Gurney/A.J. Foyt, qu’on croyait partie pour tenir longtemps, en ayant couvert 5335, 313 km, à plus de 222 kmh de moyenne. Ce record allait tenir 39 ans, n’étant amélioré qu’en 2010 par l’Audi R15 TDi de Romain Dumas/Mike Rockenfeller/Timo Bernhard avec 5410 ,713 km.

1971 marquait l’arrêt du programme 917 en endurance à la suite d’un nouveau changement de réglementation limitant la cylindrée des prototypes à 3 litres. La 917 partait outre-Atlantique en Can-Am mais, la réglementation le permettant de nouveau, le Kremer Racing engageait une 917 K aux couleurs de Malardeau, pilotée par Bob Wollek/Xavier Lapeyre/Guy Chasseuil, la voiture n’étant toutefois pas à l’arrivée.

6

Pour fêter ce cinquantenaire, Porsche a entrepris une restauration rigoureuse de la 917-001, en utilisant quand c’était possible les pièces d’origine de la voiture et en s’appuyant sur des documents d’époque pour remettre la voiture dans son état originel à l’aide des technologies modernes.

Les 917 à l’honneur dans le Porsche Museum

La 917-001 occupera évidemment une place de choix dans le Musée Porsche mais elle ne sera pas seule puisque du 14 mai au 15 septembre l’exposition « Colours of Speed – 50 Years of the 917 » célèbrera le cinquantième anniversaire.

Retro Classics 2019

14 modèles seront exposés dont 10 Porsche 917 ainsi qu’une 917 concept aux couleurs rouge et blanc de la voiture victorieuse en 1970 . Ce concept avait été réalisé par une petite équipe de designers et d’ingénieurs de Porsche lors de l’introduction de la réglementation LMP1, projet étant resté au stade de concept car.