Nissan au Mans en 1997 et 1998 : Une communication déjà bien huilée…

1997 : Nissan fait rouler trois R 390 aux 24 Heures du Mans trois mois seulement après les premiers pas sur la piste. 2015 : Nissan compte faire rouler trois GT-R LM NISMO au Mans, également quelques mois après ses débuts sur la piste. Chez Nissan, on aime les défis et on espère qu’en juin prochain cela ne se traduira pas par deux abandons comme en 1997. Malgré tout, Martin Brundle avait placé la débutante R 390 GT1en haut de la feuille des temps lors des préqualifications. Retour sur une communication déjà bien huilée…

Avec 5 anciens pilotes de Formule 1 sur les 9 pilotes, Nissan avait fait le choix de l’expérience et la communication était déjà bien présente. Le dossier de presse était clair : “La task force Nissan débarque au Mans avec ce qui se fait de mieux au monde : la puissance de recherche et de développement d’un constructeur mondial, l’expérience irremplaçable du spécialiste TWR, le talent de 9 pilotes internationaux et 3 Nissan R390 GT1 exceptionnelles. Jamais Nissan n’a réuni autant de moyens pour aboutir à la victoire. Jamais non plus la concurrence n’a été aussi acharnée dans la catégorie reine des GT1. Un défi fantastique pour les 3 Nissan R 390 GT1, et une lutte de 24 heures qui n’en a que plus de valeur, car à vaincre sans péril, dit-on, on triomphe sans gloire. Quelque soit le résultat, nous sommes convaincus d’une chose, ce que cette voiture aura fait durant 24 heures aucune bête au monde ne l’aura fait.”

La publicité publiée dans la presse était elle aussi assez agressive : “Oui, cette Nissan R 390 GT1 est un vrai monstre ! Un défi au progrès lancé à nos concurrents au cours de la légendaire course d’endurance des 24 Heures du Mans. Sauvage et racée, la R 390 GT1 et son redoutable moteur V8 3.5 litres bi-turbo ont été conçus et réalisés par Nissan avec la collaboration de la célèbre écurie TWR. Bien décidés à vaincre dans cette prestigieuse compétition, nous engageons trois voitures dans la catégorie GT1. Trois monstres pilotés par des champions de F1, Riccardo Patrese, Martin Brundle et Erik Comas. Notre passion pour la course et plus de 300 victoires remportées sur les circuits du monde entier nous ont permis de tirer des enseignements pour développer les Nissan que conduisez aujourd’hui. Vous n’avez donc pas besoin d’être coureur automobile pour éprouver un intense plaisir de conduite. Conduisez une Nissan, tout simplement !”

Qualifiées 3ème, 7ème et 14ème, les trois Nissan n’ont pas rallié l’arrivée malgré plusieurs simulations de longue durée. Nissan avait pris la route de Magny-Cours dès le lendemain des préqualifications. En course, les radiateurs d’huile ont causé bien des soucis.

Nissan a retenté l’aventure mancelle un an plus tard avec pas moins de quatre R 390 GT1. Là aussi, la communication était bien pensée : “Le saviez-vous ? Un éclair fournit à lui seul assez de puissance pour illuminer Paris pendant un an. Encore plus époustouflant, l’énergie produite par le moteur de la R 390 durant les 24 Heures du Mans est si incroyable qu’elle pourrait propulser une Formule 1 pendant les 17 courses d’une saison de Grand Prix ! Alors pas étonnant que les voitures fabriquées par Nissan roulent longtemps, longtemps, longtemps… et 24h sur 24h.”

Quatre tests de 24 heures et plus de 40 000 km bouclés en essais n’ont pas permis à Nissan de monter sur la plus haute marche du podium mais les quatre R 390 ont tout de même terminé dans le top ten.