McLaren F1 GTR – Flash back 1995 – Partie 1

1995-2015 : 20ème anniversaire de la victoire d’une McLaren F1 GTR aux 24 Heures du Mans

Partie 1 : Coup d’essai, coup de maître

logo GTRAvec 7 modèles de F1 GTR engagés, la présence en force de McLaren fut l’évènement incontesté de cette 63ème édition des 24 Heures du Mans. Profitant d’une météo maussade tout au long du week-end et d’un règlement visant à lisser les différences de performance entre GT et prototypes, le constructeur britannique réussit un exploit que seules 4 autres marques avaient accomplis depuis la naissance de l’épreuve en 1923. Celui de s’imposer à l’issue de sa première participation à la classique mancelle. Non comptant de se hisser sur la plus haute marche du podium, McLaren plaçait 4 voitures aux 5 premières places du classement général.

Dimanche 30 avril 1995: Essais pré-qualificatifs

LM_1995_001Pour la première fois dans l’histoire des 24 Heures du Mans, les essais pré-qualificatifs sont scindés en 2 sessions distinctes. Sur 99 demandes de participations, seuls 19 concurrents sont invités d’office. Le 30 avril, sont donc concernés les concurrents non invités d’office devant se partager les 29 places restantes sur la grille de départ qui en compte 48 au total.

Les McLaren réalisent ce jour là leurs premiers tours de roues sur le « grand circuit » du Mans. Battues en performance pure par les F40, les 6 F1 GTR présentes sont groupées entre la 7ème et la12ème place. A la mi-journée, 5 voitures sont en passe d’avoir gagné leur sésame pour la course. Le team BBA, victime d’un problème mécanique, devra attendre la dernière heure pour arracher sa qualification. Elle se classera à l’avant dernière place des admis du groupe 1.

Le « Kit Le Mans »

LM_1995_005La McLaren GTR a été développée dans l’optique de disputer des courses de 4 heures. L’usine propose à ses clients un « Kit Le Mans » afin d’adapter leur voiture aux exigences d’une course d’endurance comme les 24 Heures du Mans. Sont proposées comme principales modifications techniques : des freins carbone, de nouveaux éléments de carrosserie avant et arrière facilitant le refroidissement de la mécanique, un nouvel aileron arrière, une boîte à carter sec ainsi qu’une boite de vitesse et des transmissions renforcées.

Toutes ces modifications ont été testées à Magny-Cours sur le châssis de développement peu de temps avant la classique Mancelle. Chaque équipe a également procédé à des modifications personnelles, comme par exemple l’ajout de pompe à essence de secours ou encore le doublement de la commande de gaz. Si les équipes anglaises optent pour le pack complet pour les 24 Heures, Giroix et BBA préfèrent s’en tenir aux modifications visant la boite de vitesse et les transmissions, restant fidèle à la carrosserie d’origine et aux freins acier.

La course : les forces en présence dans le clan McLaren

2GulfGulf Racing : comme au plus beau temps des GT 40, Porsche 917 et autres Mirage, 2 McLaren arborent les couleurs du pétrolier Gulf. Les deux équipages de l’écurie Gulf Racing managée par Michael Caine disposent strictement du même matériel et donc des mêmes chances. Preuve d’une préparation quasi parfaite, Bellm et Sala ont remporté 4 des 6 manches BPR disputées avant Le Mans. Moins de réussite en début de saison BPR pour la seconde voiture menée par Owen Jones et Raphanel. Bien que ce dernier ait réalisé le première pole position d’une F1 GTR en compétition à Jerez le 26 février 1995, les deux hommes totalisent deux abandons et un châssis endommagé à Jarama, avec pour conséquence un forfait.

24McLaren n°24 – Gulf Racing : Ray Bellm, titré en Groupe C avec Spice, a déjà à son actif 6 participations au Mans. Il est associé au Brésilien Maurizio Sala, son co-équipier habituel en BPR. Les deux hommes reçoivent le renfort de Mark Blundell, titulaire McLaren mais en F1. Le Britannique a remporté en 1992 les 24 Heures avec Peugeot.

25McLaren n°25 – Gulf Racing : Pierre-Henri Raphanel est le leader naturel. Il compte une 3ème place au Mans en 1987 suivi d’une deuxième place en 1992. Le Française espère décrocher sa première victoire dans la Sarthe. Il est associé à l’année en BPR avec Lindsay Owen-Jones, un gentleman driver qui a débuté au Mans en 1994. Le 3ème pilote est Philippe Alliot qui totalise 7 participations aux 24 Heures.

42McLaren n°42 – BBA Compétition : elle est l’une des deux seules voitures a être restée dans sa configuration d’origine de début de saison. Hervé Poulain, initiateur des « art cars », a demandé à César de réaliser une décoration originale de la carrosserie représentant une compression. Le célèbre commissaire priseur qui découvre la McLaren fête son 10ème départ au Mans. Jean-Luc Maury-Laribière venu au sport automobile via le Ventury Trophy ne compte que 2 participations. Quant au 3èmehomme, Marc Sourd, il a couru 4 fois dans la Sarthe.

49McLaren n°49 – West Compétition : propriété de Thomas Bscher et victorieuse à Monza et Donington, elle se présente au Mans en leader provisoire de la série BPR. La gestion de la voiture est confiée au britannique David Price. Expérience également côté équipage avec John Nielsen qui possède l’un des plus beau palmarès en Endurance, avec notamment une victoire au Mans 1990 avec Jaguar. Le Danois a fait la connaissance de Thomas Bscher en 1992. Le début d’une amitié entre les deux hommes qui mènera l’Allemand à découvrir le GT de haut niveau. Pour Le Mans, ils font appel à Jochen Mass, véritable légende vivante du sport automobile comptant 10 participations au Mans dont une victoire en 1989.

50McLaren n°50 – Giroix Racing Team : la voiture a fait ses débuts à Jarama en BPR. Elle a mené toutes les courses qu’elle a disputé sans jamais l’emporter. Elle dispose de nombreuses modifications qui la distinguent des autres F1 GTR. Comme son moteur V12 fonctionnant avec un carburant non polluant issu de l’alcool de betterave. Le trio de pilotes 100% français est emmené par Olivier Grouillard, un ancien pilote de F1 de 1989 à 1992 qui ne compte que 2 participations au Mans. Son co-équipier Fabien Giroix ne connaît du Mans que le circuit Bugatti mais possède une solide expérience des courses d’Endurance via les 24 Heures de Spa et du Nürburgring. Enfin, Jean-Denis Deletraz, qui n’a jamais pris le départ des 24 Heures, complète l’équipage de cette GTR sponsorisée par Jacadi, une marque de vêtement pour enfants.

51McLaren n°51 – Mach One Racing : cette F1 GTR aux couleurs du grand magasin londonien Harrods est menée par Sir Derek Bell. Fort de des 5 victoires au Mans en 1975, 1981, 1982, 1986 et 1987 et de ses 2 victoires à Daytona, l’Anglais visera une 6ème victoire en vue d’égaler le record absolu détenu par Jacky Ickx. Il est épaulé par son fils Justin Bell. Andy Wallace, un des plus beau palmarès en Endurance dont une victoire au Mans, à Daytona et 2 victoires à Sebring Complète l’équipage. Cette voiture est managée par David Price, comme la n°49 du West Competetion. Sa première apparition remonte à Jarama. 3eme au Nürburgring, elle a manqué de peu la victoire à Donington.

LM_1995_010McLaren n°59 – Kokusai Kaihatsu : annoncée comme suppléante, cette voiture sera invitée à se qualifier lors des essais fin avril. Cette F1 GTR est le châssis de développement de l’usine. Il a participé à tous les essais d’avant saison y compris le test de longue durée à Magny-Cours fin mai organisé en vue du Mans. Le management de l’écurie est confié à Paul Lanzante, concurrent habituel de la série BPR. Cet engagement répond à la demande d’un client japonais qui s’est donné les moyens de ses ambitions. L’équipage compte un Japonais dans ses rangs. Masanori Sekiya, un amoureux du Mans (8 participations dont une seconde place en 1992) à tel point qui s’est marié dans la préfecture de la Sarthe. « JJ » Letho et Yannick Dalmas complètent l’équipage. Le Français est double vainqueur au Mans en 1992 et 1994. Quant au Finlandais, retiré de la F1 après un grave accident, il n’a pris le départ du Mans que par 2 fois. La décoration noire et gris foncé, s’inspire des couleurs néozélandaises, patrie de Bruce McLaren. Il se dit également qu’elle reprend les couleurs de la Mercedes de route du propriétaire de la clinique japonaise Ueno Clinic, sponsor de la voiture

Suivez l’actualité des festivités “1995-2015 : 20ème anniversaire de la victoire d’une McLaren F1 GTR au Mans” en cliquant .

A suivre…