Lola cherche un repreneur

    Constructeur incontournable dans le monde du sport automobile depuis la fin des années 50 grâce à Eric Broadley, Lola Cars International Ltd a connu une passe difficile au début des années 2010. Martin Birrane avait tenté de donner un nouveau souffle à la société qui s’est retirée de la construction de prototypes.

    Lola Technical Centre et la partie Composites étaient encore en activité. Tout est maintenant à vendre avec la volonté de redonner vie au constructeur britannique.

    Le communiqué de Lola :

    « Martin Birrane chérissait tout ce que Lola et l’objectif de sa famille est maintenant de trouver un acheteur avec l’ambition, la ténacité et la volonté nécessaires pour écrire le prochain chapitre de l’illustre histoire de 62 ans de Lola.

    « La préférence est de tout vendre dans un seul lot, mais il sera envisagé de vendre séparément la soufflerie et les actifs de Lola. Le prix indicatif est de 7 millions de livres sterling (environ 8 millions d’euros).

    Il est prévu que cette opportunité intéressera quelqu’un qui cherche à restaurer la position de la marque Lola dans le sport automobile moderne, en fournissant des services d’ingénierie tiers, en fournissant des pièces de rechange Lola authentiques pour soutenir les milliers de voitures Lola qui roulent encore aujourd’hui, en fabriquant des voitures de « continuation » comme les emblématiques Lola Mk1 et T70, et la production de voitures de course Lola et de supercars routières. «