Le Mans : les brèves du mercredi 11 juin 2003…

Des numéros bien précis chez Corvette Racing…

Les deux Corvette C5-R officielles sont floquées des numéros #50 et #53 et ce n’est pas un hasard. Les Chevrolet Corvette fêtent cette année leur cinquantième anniversaire sachant que le dossard 53 de Fellows/O’Connell/Fréon fait référence à l’année de naissance des Corvette.

Le départ donné par Don Panoz…

L’homme fort de l’American Le Mans Series donnera le départ des 24 Heures du Mans. Il succédera notamment à Henry Ford II, Steve MacQueen et Bill Campbell. Seules six personnalités américaines ont donné le départ de la classique mancelle.

Nasamax fait dans l’écolo…

La Reynard-Cosworth alignée par Nasamax roulera avec un carburant provenant de l’alcool de maïs. Vingtième chrono lors des essais préliminaires, Romain Dumas s’amuse de ce nouveau carburant : « C’est le carburant que l’on peut boire. Cet alcool est très énergétique mais il entraîne des consommations plus importantes de l’ordre de 40%. » On notera que boucler un tour du circuit du Mans nécessite 30 kg de grain, qu’il faut 3 kg de maïs pour tirer un litre d’éthanol et que la Reynard consomme un litre au tour.

Une seule auto pour Larbre Compétition…

Jack Leconte pensait pourvoir aligner plusieurs autos dans la Sarthe mais il n’y aura finalement qu’une seule Chrysler Viper GTS-R sur la piste, l’auto étant confiée à Christophe Bouchut, Patrice Goueslard et le jeune Steve Zacchia. Ce dernier débutera au Mans, ce qui n’effraie pas Jack Leconte : « Chez Larbre, nous avons l’habitude de donner leur chance à de jeunes pilotes. C’est nous qui avons fait débuter au Mans les Ortelli, Collard et même Bourdais. Il s’agit donc presque d’une tradition. »N’avoir qu’une seule Viper au départ ne pose pas forcément de problème : « Nous sommes déjà venus ici avec trois autos et toutes ont abandonné. Le plus ennuyeux, c’est l’organisation de la logistique car il est plus facile de se répartir le travail sur deux autos et on dispose de plus de place pour évoluer. »

Tristan Gommendy dans le grand bain du Mans…

C’est quasiment en voisin que Tristan Gommendy va faire ses débuts aux 24 Heures du Mans au volant de la Dome de l’équipe de Jan Lammers puisqu’il réside à Rouziers-de-Touraine. Présent cette année au sein du peloton de la Formule Renault V6, Tristan va donc lâcher sa monoplace pour une LMP900 : « Disputer les 24 Heures du Mans, c’est pour moi un rêve de gosse. L’importance c’est la régularité et la fiabilité. Ensuite, on verra bien… » Huitième de la journée d’essais, les débuts ont été probants : « J’ai été agréablement surpris par la voiture. Finalement, je n’ai pas été dépaysé : le rapport poids/puissance rappelle celui d’une monoplace. De plus, la voiture est saine et on peut faire confiance à l’expérience de l’équipe pour trouver les bons réglages. »

Une série Le Mans bientôt en place…

Il semble que l’on en saura un peu plus lors de la conférence de presse donnée en fin de semaine mais on s’achemine vers les débuts d’une série européenne labellisée Le Mans, sous la houlette de Michel Cosson (Président de l’ACO) et Stéphane Ratel (Président d’International Sports Car). Il est prévu d’organiser des courses de 1000 km au Nürburgring, à Monza, Spa et Silverstone. Il est prévu la mise en place d’un règlement commun entre l’ACO et le FIA-GT dont Stéphane Ratel est le promoteur. D’autre part, des qualifications seront données à huit voitures en ALMS, huit en Le Mans Endurance, huit à l’issue des 24 Heures du Mans et quatre en FIA-GT. Pour couronner le tout, une course sera organisée sur le circuit Bugatti début novembre.

On attend le règlement 2004…

La réglementation devrait évoluer l’année prochaine avec l’arrivée des LMP1 qui pourront être ouverts ou fermés. Les LMP2 seront réservées aux autos de 750 kg. Il devrait en être terminé des fonds plats afin d’éviter de revivre l’épisode Mercedes du Mans 1999.

Qui chez Audi UK ?

Une scène gigantesque est en cours de montage à l’entrée sud du circuit, celle-ci étant dévolue à Audi UK. On ne sait pas encore qui animera la soirée de samedi, la rumeur indiquant la présence de Jamiroquai ou de Paul McCartney. Affaire à suivre…

Le Club 72 remis au goût du jour…

Sous l’impulsion de Anne Morel via Marque Park, Antarès va devenir le temps d’un week-end le territoire des britanniques où les propriétaires de belles voitures pourront se regrouper. En complément, Résidence 96 proposera un complexe de 50 chambres avec tout le confort possible.

Boris Derichebourg dans l’attente…

Blessé il y a peu à Pau en GT, Boris Derichebourg attend le feu vert des médecins pour savoir s’il sera rétabli pour Le Mans. Il est prévu de la voir sur la Courage-Judd du Courage Compétition en compagnie de Stephan Grégoire et du jeune talent Jonathan Cochet. En cas de forfait de Derichebourg, Jean-Marc Gounon pourrait être appelé en renfort.

Aston Martin bientôt en GT ?

Il semble qu’Aston Martin semble s’intéresser de plus en plus à une arrivée en GT. Prodrive serait sur le point de construire un châssis pour 2004. La marque britannique compte rouler à Sebring, au Mans ainsi qu’en FIA-GT. Nick Fry servira de tampon entre Aston Martin et Prodrive.

De grandes ambitions chez Pagani…

La Zonda alignée par Carsport Modena fera ses débuts aux 24 Heures du Mans aux mains de Anthony Kumpen, David Hart et Mike Hezemans. A terme, l’objectif de Toine Hezemans est d’appliquer la même recette que ORECA avec ses Chrysler Viper. Il est prévu de vendre des Pagani Zonda à des clients dès 2004.