Le Mans : les brèves du mardi 18 juin 1991…

1991 24 HEURES DU MANS #31 Sauber Mercedes C11 (Team Sauber Mercedes) Fritz Kreuzpointer (D) - Karl Wendlinger (AUT) - Michael Schumacher (D) - res05

Schlesser capitaine de route de Schumacher/Wendlinger…

Le Champion du Monde en titre est à nouveau présent dans la Sarthe, où il fera découvrir l’épreuve aux deux jeunes loups que sont Karl Wendlinger et Michael Schumacher. Les deux rookies feront leurs débuts dans la Sarthe, sans aucune expérience en endurance. Karl Wendlinger se plait à rappeler qu’il n’a jamais roulé plus de trois heures en course.

Walter Brun présente sa nouvelle auto en fin de semaine…

Le pilote suisse présentera vendredi son nouveau prototype qui devrait prendre la piste dès la manche du Nürburgring. Equipée d’un moteur Judd, l’auto sera construite à plusieurs exemplaires pour un engagement en Championnat du Monde des Sport-prototypes.

Jean-Louis Ricci fait renaître Allard…

En partenariat avec Costas-Los, Jean-Louis Ricci compte mettre sur la piste un nouveau prototype à la mi-septembre au Japon sous le nom de Allard, le tout avec l’accord de la famille de la marque anglaise vue aux 24 Heures du Mans au début des années 50. Notons qu’elle sera motorisée par un V8 Hart.

Les nouvelles infrastructures pour séduire la F.I.S.A…

Avec un budget de 140 millions de francs dont 50% financé par l’ACO, les nouvelles installations font dans le gigantisme avec ses 46 stands, son bâtiment sportif de cinq étages, son PC médical, etc… Pour retrouver sa place dans le Championnat du Monde, il fallait bien se mettre en conformité des normes de la Fédération Internationale du Sport Automobile. Le traditionnel accès « parc coureurs » disparaît pour laisser place à un simple accès à la passerelle surplombant le paddock.

Une belle fidélité pour Primagaz Compétition…

Ce sera la douzième année que Primagaz Compétition est présent au Mans, avec 25 engagements au total pour le groupe Primagaz dont les relations extérieures sont gérées par Jacques Petitjean.

Des soucis pour Peugeot au Castellet…

Fin mai, la marque au Lion était en essais dans le Var pour une séance d’essais avec ses 905. Résultat : une casse moteur le premier jour et deux le second. Notons que la 905 Evolution 1 bis sortira en août.

Jean Graton prépare un nouveau Michel Vaillant…

Le père de Michel Vaillant est présent cette semaine sur le tracé sarthois afin de faire des repérages en compagnie de Guillaume Lopez, le dessinateur des voitures. Le dernier album devrait sortir pour la prochaine édition des 24 Heures du Mans avec une Vaillante inspirée de la Peugeot 905.

Le Technoparc bientôt sorti de terre…

C’est désormais acquis, le Technoparc va bientôt voir le jour dans une zone de 30 hectares aux abords de la piste de karting. François Fillon, Président du Comité d’Expansion, est confiant sur la réussite de ce projet où plusieurs entreprises sont attendues. Il est même prévu un grand centre d’essais pour constructeurs.

Des ailerons qui suscitent beaucoup d’attention chez Jaguar…

Il est peu de dire que les ailerons des Jaguar XJR14 ont été la proie des photographes lors du pesage mais l’équipe n’a pas montré grand chose de ses ailerons qui présentent des solutions aérodynamiques nouvelles.

L’alphapage Motorola chez Peugeot…

Un boîtier électronique capable d’enregistrer à distance 20 messages de 80 signes est à l’essai cette semaine chez Peugeot. Il suffit qu’un journaliste soit équipé d’un boîtier pour prendre connaissance des faits de course. L’honneur de l’essai de cet alphapage est revenu à Jean-Claude Lefèbvre, responsable du service presse chez Peugeot.

Claude Ballot-Léna consultant TV…

Après 23 participations aux 24 Heures du Mans, Claude Ballot-Léna est toujours présent au Mans, mais comme commentateur pour le compte de Canal+, et ce pour la seconde année consécutive.

La der de Jean-Philippe Grand…

De plus en plus pris par ses fonctions au sein du Graff Racing, le Chinonais prendra son dernier départ manceau. Les trois pilotes (Grand/Lapeyre/Maisonneuve) de la Spice comptent bien rafler la mise dans la catégorie « atmo ».

Hugues de Chaunac et Henri Pescarolo méfiants…

Si certains se plaisent à dire qu’à l’avenir les 24 Heures du Mans pourraient durer moins de 24 Heures avec une course sprint comme lors des autres manches du Championnat du Monde, Hugues de Chaunac est pour sa part plus prudent sur le sujet, comme il le confiait il y a quelques jours dans la presse locale : « Il faut tenir compte du contexte du moment et commencer par limiter les coûts. La situation économique mondiale est mauvaise. Personne ne doit l’oublier. »

Même son de cloche pour Henri Pescarolo : « Je ne suis pas très optimiste pour l’avenir car je suis persuadé que les constructeurs veulent transformer Le Mans. Pour gagner, avec la nouvelle réglementation, il leur faudra deux voitures, deux moteurs et deux équipes différentes. Il y a bien sûr des solutions. Mais la F.I.S.A a-t-elle vraiment envie que ce championnat marche ? Avec une médiatisation suffisante, une excellente couverture télé, certains investisseurs pourraient se justifier. Mais là… »

Des essais concluants pour Mazda…

Pour préparer les 24 Heures du Mans, Mazda est allé s’entraîner au Castellet sur les bases de l’équipe ORECA avec un roulage de plus de 24 heures, dont 15 d’affilée. Notons que les n°18 et n°55 auront droit aux dernières évolutions de Mazdaspeed et ORECA, dont un empattement plus long de 5 cm ainsi que des freins en carbone.