Le Mans : les brèves du mardi 15 juin 1993…

Les GT mieux vues…

Afin de mieux repérer les GT les plus lentes, un nouveau système va être mis en place. Un feu arrière pourrait être mis en place sur les GT pour qu’elles soient mieux vues. Il est aussi possible que la direction de course demande aux pilotes de rouler feux allumés le jour.

Peugeot lance le scooter SV Sport…

Peugeot Motocycles profite des 24 Heures du Mans pour lancer son nouveau scooter. Le SV50 est maintenant décliné en version sportive. Le SV Sport est disponible à la vente en rouge, noir ou blanc, le tout avec la griffe Peugeot Talbot Sport. Doté d’un allumage électrique, ce scooter devrait faire fureur chez les adolescents. Il est commercialisé au prix de 13 600 francs.

Vers une réduction des coûts…

Alain Bertaut, en charge de la réglementation à l’ACO, a bien conscience des écarts entre les constructeurs et les privés, d’où une volonté affichée de réduire les coûts à court terme : « La monoculture prônée ces dernières années par la Fédération Internationale du Sport Automobile n’est de toute évidence pas la meilleure solution pour une course comme la notre. On veut répondre au besoin de réduire les coûts et revenir à la tradition, c’est-à-dire la porte ouverte à différentes catégories de voitures. »

Le GTP remis au goût du jour ?

Pour faire suite aux propos d’Alain Bertaud, l’idée du GTP pourrait bien être à l’ordre du jour au sein de la maison ACO, le tout s’inscrivant dans le cadre d’une réglementation IMSA et Le Mans pour les prototypes. Pour ce qui est des GT, la solution pourrait passer par trois tableaux avec IMSA, Le Mans et WSC.

Henri Pescarolo prudent…

Le célèbre barbu prendra cette année son 27ème départ aux 24 Heures du Mans. Il partagera le baquet de la Porsche 962 avec Bob Wollek et Ronny Meixner. Le podium reste l’objectif à atteindre pour le recordman des départs au Mans et ses coéquipiers. Il sait qu’il faudra composer avec le trafic : « Il y a beaucoup de trafic cette année et il faut tout le temps anticiper sur le comportement des pilotes des voitures plus lentes. Franchement, ce n’est pas toujours évident car les pilotes d’une même voiture n’empruntent pas les mêmes trajectoires. Ceci dit, ce n’est pas pire qu’à Daytona ou Sebring. »

Un anti-patinage pour Peugeot…

La Formule 1 devrait être la prochaine étape de Peugeot, et ce à moyen terme. Pour cette édition des 24 Heures du Mans, les 905 sont équipées d’un anti-patinage comme on peut en voir en F1 chez Williams, McLaren et Benetton. Philippe Alliot sait que ce sera un avantage : « L’anti-patinage corrige certaines erreurs et empêche les tête-à-queue dans les petits virages. Avec ce système, ce n’est plus le pilote qui gère la puissance de l’accélération et du moteur quand on réaccélère en première ou en seconde, mais un ordinateur. »

McLaren bientôt au Mans ?

On note la présence d’un responsable du projet McLaren Supercar au Mans. La marque semble intéressée par une arrivée en GT et pourquoi pas dès 1994. Affaire à suivre…

Les drapeaux font leur retour…

Toutes les voitures participant aux 24 Heures du Mans arborent maintenant le drapeau de leur nationalité ou celui du pays du concurrent. Cela fait plusieurs années que ces drapeaux avaient disparu. Les spectateurs apprécieront…

Une mini-radio pour les spectateurs…

Le service communication de l’ACO propose dans ses quatre boutiques ainsi que dans les tribunes des mini-postes de radio. Ces postes sont munis d’écouteurs et vendus au prix de 50 francs. L’ACO compte en écouler 5000.