Le jour où Honda a remporté les 24 Heures du Mans en GT2

Nous allons nous replonger 25 ans en arrière aujourd’hui. Certes, 1995 a marqué la première (et seule) victoire de McLaren aux 24 Heures du Mans avec le trio Dalmas / Lehto / Sekiya sur la F1 GTR #59. Ce dont on se rappelle moins, c’est que Honda, avec sa NSX, a également inscrit son nom au palmarès du Mans pour la première fois. 1995 fut vraiment l’année du pays du Soleil Levant avec ce succès et celui de Masanori Sekiya.

On trouve trace d’une Honda NSX en 1993 lorsque, préparées par Peter Seikel, elles sont engagées dans le championnat allemand ADAC GT Cup. Suite aux bons résultats de cette auto, la marque nippone décide de participer au Mans.

La première participation de Honda aux 24 Heures du Mans remonte donc à 1994. Trois modèles NSX GT2 sont engagés par l’écurie Kremer Racing, mais sont construits par John Thompson (Angleterre). La Honda NSX GT2 dispose d’un châssis en aluminium et fibre de carbone avec une suspension TC Prototypes. Le moteur NSX-R C30A, qui vient de Honda Japon, est un V6 atmosphérique de 3 litres développant 380 ch (contre 270 ch pour la version de production) auquel on a inclus un système de lubrification à carter sec. Il est accouplé à une transmission séquentielle Hewland à 6 vitesses. Le poids est d’à peine plus de 1000 kg. Les trois voitures terminent la course, le meilleur résultat est une sixième place dans la catégorie GT2, 14e au général, pour la #48 de Hahne/Bouchut/Gachot.

Kremer quitte le navire et revient à ses premières amours, Porsche. Cependant, Thompson continue à travailler avec Honda. Deux GT1 à turbocompressé (plus de 600 chevaux) sont engagées aux 24 Heures du Mans 1995 sous les couleurs de Honda Motor Co. Ltd : la #46 est confiée à Okada/Favre/Hattori (photo ci-dessous) et la #47 est aux mains de Gachot/Hahne/Capelli. Une 3e est aussi présente, mais cette fois-ci en GT2. Cette autre NSX roule sous la bannière Team Kunimitsu (#84, châssis #009), et est pilotée par Keiichi Tsuchiya, Kunimitsu Takahashi et Akira Iida. L’équipe et l’équipage connaissent déjà les 24 Heures du Mans car ils étaient de la partie en 1994 sur la #47.

Lors de l’édition 1995, les deux GT1 ne réussissent pas à se classer. La #46 termine la course, mais n’est pas classée, à 177 tours des vainqueurs, suite à un problème de transmission qui l’a longtemps immobilisé à son stand. La #47 abandonne après une rupture de l’embrayage au 7e tour.

Du côté de la GT2, tout se passe bien. Qualifiée 36e sur la grille en 4:15.550, la course de la #84 est presqu’un long fleuve tranquille. Il faudra juste poser une grille de protection sur les radiateurs, régler les phares pendant la nuit et contrôler le moteur. Au final, elle remporte la catégorie en terminant même huitième au classement général, devant plusieurs GT1.

@All Things Super GT

Le même trio (Keiichi Tsuchiya, Kunimitsu Takahashi et Akira Iida) revient au Mans dans la même voiture (NSX châssis #009) engagée par la même structure, Team Kunimitsu, l’année suivante. Le seul gros changement est le transfert du poste de pilotage de la gauche vers la droite. Après une belle course, l’équipage de la #75 termine sur le podium dans la catégorie GT2, à la 3e place, et 16e au classement général. Les trois hommes auront donc fini toutes leurs éditions des 24 Heures du Mans pour le compte de Honda avec une victoire et un podium à la clé !

Keiichi Tsuchiya reviendra au Mans notamment au volant des Toyota GT One en 1998 et 1999. Akira Iida roulera sur une Panoz LMP-1 Roadster de TV Asahi Team Dragon en 2000  et la Porsche Team Taisan Advan en 2002.

On ne reverra plus les NSX aux 24 Heures du Mans, mais elles feront une belle carrière au Japon, principalement en JGTC. On ne retrouvera la marque nippone en Sarthe qu’en 2010, soit 14 ans plus tard via HPD (Honda Performance Development). La HPD ARX-01 #42 de Stakka Racing (Nick Leventis (GB)/Danny Watts (GB)/Jonny Kane (GB) remportera la catégorie LMP2 et terminera 5e au général.

Notre Honda NSX #84 des 24 Heures du Mans 1995 a été remise dans sa livrée et se trouve désormais au Japon, exposée dans le Honda Collection Hall au Twin Ring Motegi.

@Honda Racing WTCR
@Honda

Merci à Stéphane Cavoit pour les photos…