Les résultats de la vente de la collection de Ricardo Sarraga par RM Sotheby’s

Le 21 septembre 2019 pour la première fois, RM Sotheby’s avait pris ses quartiers à Monteira au Portugal. La maison de vente avait pour mission de disperser une partie de la collection de Ricardo Sarraga. Cette dernière est constituée au cours de ces trente dernières années avec un goût particulier pour des véhicules dont l’historique est lié au Portugal. Le propriétaire avait à cœur de mettre en avant le passé « automobilistique » de son pays.

127 véhicules (tous sans prix de réserve) étaient annoncés, la plupart restaurés et en très bonne état de présentation.

Les enchères  ont atteint la somme totale de 10.191.425 euros (brut). La plus grosse enchère est allée à une Bentley 8 Litre Tourer de 1931 pour 680.000 euros (estimation 700.000/800.000 euros).

Cette vente couvrait un large panorama de l’histoire automobile mondiale tant en termes de marques que de périodes de productions : de 1911 pour une de Tamble Model G roadster (74.750 euros) à 2010 avec une porsche 911 (997) GT3 RS coupé (174.800 euros).

Parmi les marques françaises présentes notons :

-Citroën avec une 2CV 4×4 « Sahara » de 1964, modèle produit à 693 exemplaire, partie pour 71.300 euros.

-Facel Véga et une Facellia F2 cabriolet de 1961 avec une enchère portée à 70.150 euros.

-DB avec une Type HBR cabriolet de 1951 (121.900 euros). Cette voiture livrée neuve au Portugal et entièrement restaurée présente un palmarès dans divers championnats portugais dont une victoire de classe en 1952 au « Portuguese Hill Climb Championship.

-Amilcar et une CGS de 1925 enlevée pour 100.050 euros (estimée entre 40.000 et 50.000 euros).

-Delahaye avec une 135 M cabriolet de 1939 carrossée par Chapron partie pour 331.250 euros (estimée entre 400.000 et 450.000 euros).

-Alpine était représentée par deux véhicules :

  • une A110 1300 de 1972 entièrement restaurée pour laquelle les enchères se sont envolées jusqu’à 195.500 euros bien au-delà de son estimation (60.000/80.000 euros).
  • une A 108 (Willys Interlagos coupé) construire en 1963 au Brésil partie pour 35.650 euros.

Porsche était aussi largement représentée : une 911 Carrera RS 2.7 Touring de 1973 a remporté la deuxième enchère de la vente 602.380 euros – au-dessus de son estimation 450.000/550.000 euros. Cette voiture fut livrée neuve en Angola puis arriva au Portugal en 1975 pour ne plus en repartir jusqu’à la vente. Parmi les modèles iconiques de la marque de Stuttgart, une 356B Roadster de 1960 construite par Drauz est partie pour 121.900 euros.

Notons une originale Mercedes-Benz 600 Sedan de 1966 construite pour un magnat du pétrole arménien et carrossée par Chapron, vendue pour 342.500 euros. Elle présente la particularité d’être dotée d’un toit panoramique.

Au titre des modèles proposés aux enchères avec un passé sportif :

-une Lotus 69 de 1971 adjugée 55.200 euros. Cette monoplace a couru dans des championnats portugais avec, à son volant, Ernesto « Nené » Neves et obtint une septième place en 1972 sur le circuit de Brands Hatch en Formula Ford.

-une Denzel WD 1300 barquette de 1955, figurant parmi la trentaine d’exemplaires encore connus, est partie pour 314.380 euros  Ce modèle a fini deuxième (1er de sa classe) au Rallye de de Sao Pedro de Moel au août 1956.

-une HRG Aérodynamic de 1947 dotée d’un palmarès acquis dans différentes courses portugaises (Rallye international de Lisbonne, Rallye national de Miramar, …) a été adjugée 165.000 euros.

A l’issue de cette vente, Ricardo Sarraga s’est dit satisfait et qu’il ne s’agissait certainement pas sa dernière collection…

NB : les prix mentionnés le sont frais inclus (15 % jusqu’à 200.000 euros et 12,50 % au-delà) et hors TVA.

Photos : RM Sotheby’s