La Porsche 917-001 remise dans sa version d’origine

2019 marque le 50eanniversaire de la Porsche 917. C’est dans la soirée du 10 mars 1969 que le châssis #001 a été terminé quelques mois seulement après les croquis initiaux de Hans Mezger et seulement deux jours avant la conférence de presse donnée au Salon de Genève à 15 h. Dans la foulée, soit le 21 avril, les 25 autos nécessaires pour se conformer à la réglementation sont prêtes.

Le châssis 917-001 n’a jamais participé à la moindre course, son rôle étant d’aller de salon en salon et d’exposition en exposition. Rolf  Stommelen a tout de même roulé sur la Boucle Sud du Nürburgring le 14 mai 1969 avant de faire un essai d’endurance à Weissach afin de tester un roulement de roue. C’est dans le cadre du London Motor Show, le 30 septembre 1969, que Porsche a annoncé au cours d’une conférence de presse que la marque s’appuierait désormais sur John Wyer Automotive Engineering, l’équipe du double vainqueur de l’épreuve, pour faire rouler les 917.

Pour en revenir au châssis 917-001, il a reçu une livrée bleue et orange pour faire honneur au sponsor Gulf. La dernière apparition officielle de l’auto a eu lieu en juin 1970 dans un château près du Mans. C’est cette même année que Porsche a remporté la classique mancelle avec une 917, la marque allemande s’offrant même le triplé avec trois autos différentes, une 917 K, une 917 LH et une 908/2L.

Le châssis 917-001 est alors converti en châssis court pour rappeler celle de la victoire de 1970 décrochée par Hans Hermann et Richard Attwood. Porsche a exposé le prototype au Mondial de l’Automobile avant de rejoindre la collection  du Musée.

Le Musée Porsche a décidé de remettre la 917-001 dans son jus d’origine comme elle était lors de la présentation de 1969 à Genève. La première évaluation technique a eu lieu en janvier 2018. Il a d’abord fallu s’assurer que le châssis d’origine était en bon état. La partie arrière a dû être modifiée avec la fabrication d’une longue queue stratifiée en fibre de verre. Le toit d’origine, incluant le pare-brise, a pu être conservé tout comme le bâtis des portes. Même les deux réservoirs ont été sauvés. Porsche a tenu à respecter scrupuleusement la version d’origine, aussi bien l’absence de l’entretoise diagonale devant les pédales que le renforcement d’origine de l’échappement.

La technologie 3D a été utilisée pour restaurer l’auto. Le projet a connu des avancées majeures en septembre dernier lorsque la partie avant de la version 1969 a pu être fixée au châssis et à la partie centrale restante. Le cadre arrière a été ajusté pour s’adapter à la mécanique interne.

Hans Mezger, ingénieur en chef de la 917, a été bluffé par cette reconstruction : « Je suis très heureux de constater que ce projet est entre de telles mains. Je suis tellement impressionné. »

En janvier dernier, l’avant de la 917 orné de sa couleur verte a pris forme tout comme le logo 917 exactement comme il l’était à l’époque. Les nouvelles roues en magnésium ont été coulées avant une présentation à Stuttgart dans le cadre de Retro Classics.

Photos : Porsche