La Courbe Dunlop et sa Passerelle, une longue histoire !

La fameuse passerelle Dunlop, qui enjambe la courbe du même nom, est indissociable des 24 Heures du Mans. C’est sans doute l’une des portions du circuit qui a subi le plus de bouleversements au fil du temps…

Dès la première édition en 1923, Dunlop fait édifier une passerelle pour permettre aux spectateurs de passer des stands aux baraques à frites. Mais très vite, elle faut la changer car elle vieillit mal. Cinq ans plus tard, elle est remplacée par une réplique monumentale du pneumatique « Dunlop Fort » : Fort pour l’aspect durable et aussi pour faire allusion à l’usine de Birmingham, Fort Dunlop, où sont fabriqués les pneus. Une légende est née ! Pourtant, quelques temps après, cette structure est bannie par l’Automobile Club de l’Ouest qui interdit toute publicité autour du circuit.

Il faudra attendre 20 ans (après la Seconde Guerre Mondiale) pour que les choses changent. Nous sommes en 1948 soit un an avant que les 24 Heures dU Mans ne redémarrent et ne retrouvent le tracé de la Sarthe avec un circuit modernisé par l’A.C.O. Cette année là, Dunlop réinstalle un pont mesurant 18 mètres de long. Fait de métal et de bois, il est implanté à l’entrée de la courbe située en bout de ligne droite des stands.

1950 : le coupé Cadillac de Ville passe sous le pont. @ACO
Le Mans 1952 @Dunlop

En 1953, une seconde passerelle aux couleurs Dunlop est érigée à l’entrée du virage du Tertre Rouge. Elle sera remplacée par un souterrain en 1979. Trois ans plus tard, le pneu géant conserve son emplacement malgré les travaux faisant suite à l’accident de Pierre Levegh (le rayon de la courbe est modifié une première fois). Le virage prend le nom de « Courbe Dunlop » et l’équipementier utilise sa passerelle pour lancer ses produits : le « Fort » sera successivement remplacé par « SP sécurité », « SP Sport », « l’esprit de compétition », « la passion du futur »…

Le Mans 1954

En 1965, la passerelle Dunlop adopte sa position définitive, maintenant au sommet de la butte.

Le Mans 1965
Le Mans 1970 @Goodwood Racing

La nouvelle passerelle peut accueillir en 1978 jusqu’à 1 350 spectateurs et résister à des vents de plus de 200 km/h. L’arc est long de 50 mètres, haut de 13 mètres et pèse 70 tonnes.

Le Mans 1979 @ACO

Si en 1978 la passerelle Dunlop est élargie afin de permettre la création de dégagements, la courbe reste intacte jusqu’en 1987 et la création d’un ralentisseur en forme de S. En 1988, Dunlop choisit Le Mans pour célébrer le centenaire de la marque. La tribune à côté porte aussi les couleurs du manufacturier de pneumatiques. Quatre ans plus tard, 1992 elle connait un nouveau lifting. Le pont Dunlop a depuis très peu changé si ce n’est au niveau du design « Dunlop »…

La passerelle Dunlop est devenue célèbre dans le monde entier au fil des années. Elle est le symbole du sport automobile. Très proche du Village, la courbe Dunlop est très facilement accessible. Pour les amateurs de photos, deux solutions : l’intérieur ou l’extérieur de la courbe.

@Dunlop

@Dunlop