La chronique de Gautier Calmels (Alpine A110), part 1…

Bienvenue à bord de la légendaire Alpine A110 pour le Tour Auto Optic 2000 2018. J’ai accepté avec plaisir de relever le défi lancé par Laurent Mercier et essaierai avec passion et humilité de vous faire partager cette belle aventure technique et humaine à travers ces chroniques sur Endurance-info.com.

Cette année le parcours nous mènera à Nice, en passant par le Circuit de Dijon, Besançon, le Circuit de Bresse, Megève, Le Circuit de Lédenon, Avignon, le Circuit Paul Ricard et Aix en Provence. Ajoutez 10 spéciales sur route fermée pour arriver à plus de 2000 km et vous comprendrez que l’essentiel n’est pas de participer, encore moins de gagner mais bien d’arriver au bout de cette semaine de fou !

Depuis quelques années, le Grand Palais accueille les concurrents du Tour Auto Optic 2000 pour les vérifications administratives et techniques. Celles-ci ont lieu le lundi de 10H00 à 19H00 avant que les quelques milliers de chevaux-vapeurs de la caravane prennent la route mardi matin aux aurores. La journée du dimanche marque cependant véritablement le début du Tour avec l’accueil des véhicules sous la verrière.

Avant cela les voitures et leurs pilotes s’alignent sagement entre le Grand et le Petit Palais attendant le signal des organisateurs. C’est l’occasion de retrouver des amis qu’on ne voit que trop peu et d’échanger quelques mots avec des spectateurs éblouissants de passion et de connaissances techniques. Entre un ancien copilote prenant les mesures de notre échappement pour sa propre berlinette Groupe 4 et le fils d’un pilote de renom nous faisant découvrir l’ensemble des emplacements des numéros de série de carrosserie (et il y en a beaucoup sur une A110 Usine !), le temps passe vite et on se rend compte de la chance que l’on a de croiser ces personnes et partager un moment avec eux. Nos voitures ont beau avoir quelques décennies dans les rotules, le temps n’est pas à la nostalgie mais à l’échange passionné.

Encore quelques photos et encouragements, la promesse de se retrouver le lendemain, et plusieurs semaines, voire quelques mois de préparation trouvent leur accomplissement lorsque d’une dernière pression sur l’accélérateur on quitte le Cours la Reine et les bords de Seine pour s’engager sur la rampe qui mène au Grand Palais, et là… On se sent petit, vraiment très petit !

On a beau deviner de l’extérieur les dimensions du Grand Palais, tout est démesuré, surtout vu de l’intérieur exigu d’un Alpine A110 ! Les Alpine ayant un paddock dédié au fond de l’édifice, on a le temps de croiser quelques Ferrari 275 et 308 GT4, une Porsche 904 qui nargue une Peugeot 504 et, partenariat avec le constructeur bavarois oblige, les plus belles BMW ayant participé au Tour Auto d’époque.

Le klaxon de la Citroën 2CV type A de l’animateur de l’émission Vintage Mecanic François ALLAIN nous ramène violemment sur terre et nous invite à quitter le Grand Palais. Il sera temps demain de prendre le temps d’admirer ensemble plus en détail le plateau exceptionnel de cette édition 2018 et de vous présenter nos Alpine A110 portant les numéros de Course 290 et 291.