Isdera Commendatore 112i, la Supercar des années 90 qui devait aller au Mans

Elle n’est pas la plus connue bien loin de là mais l’Isdera Commendatore 112i a marqué son époque avec un seul exemplaire construit. Sachez que cette Supercar de 1993 fera partie d’une vente organisée par RM Sotheby’s à Paris en début d’année. Avec moins de 10 500 km au compteur, la voiture provient directement de chez Isdera.

On doit le modèle à Eberhard Schulz qui a travaillé chez Porsche avant de rejoindre B&B GmbH & Co Auto KG puis de lancer Isdera (Ingenieurbüro fur Styling, Design und Racing. L’histoire a débuté par l’Imperator 108i, auto sortie à moins de 20 exemplaires sachant qu’il fallait un an pour concevoir une seule auto.

En 1993, Isdera propose la Commendatore 112i, le nom faisant référence à Enzo Ferrari même si on retrouvait sous le capot un moteur d’origine Mercedes V12 de 6 litres dépassant les 400 chevaux pour une vitesse maximale souhaitée de 340 km/h. Schulz était tellement préoccupé par la réduction de la traînée qu’il avait développé son propre essuie-glace et un petit miroir à la place des traditionnels rétroviseurs.

Avec la 112i, Isdera visait clairement une présence aux 24 Heures du Mans, ce qui n’a pas pu se faire compte tenu de l’arrivée de la crise économique au Japon. Isdera a perdu ses financements et le rêve d’aller au Mans s’est envolé même si un consortium suisse a emmené la 112i au Salon de Francfort. Un collectionneur suisse a racheté l’auto en 2005 avant d’être revendue à Isdera en 2016. Prix entre 400 000 et 600 000 euros.