In Memoriam : Jean-Claude Béring (1944-2020)

Pistard, montagnard, rallyman, slalomeur et pilote aux 24 Heures du Mans, Jean-Claude Béring a été de toutes les disciplines. Né en 1944, le pilote suisse est décédé le 14 février dernier à l’âge de 76 ans.

Né à La-Chaux-de-Fonds, Jean-Claude Béring a débuté la compétition à l’âge de 21 ans au volant d’une Mini. On l’a vu par la suite sur des Triumph, BMW, Lancia, Audi et Renault.

Le Chaux-de-Fonnier compte une participation aux 24 Heures du Mans en 1975. « Incontestablement, ma plus belle expérience en course reste cette participation aux 24 Heures du Mans », expliquait Jean-Claude Béring dans l’ouvrage ‘Les Suisses au Mans 2015’.

La Porsche Carrera RS 3 litres qu’il partageait avec Horst Godel et Klaus Utz a rallié l’arrivée au 19e rang avec de très bons chronos du rookie suisse.

Durant la course, Jean-Claude Béring a même été contraint de faire un passage par l’infirmerie pour des troubles de la vue. La Porsche #63 suivait une autre Porsche mais toutes les bouches d’aération de sa Carrera étaient fermées, ce qui fait que les gaz d’échappement stagnaient dans l’habitacle.

Le trio de la Porsche aurait même dû terminer plus haut dans le classement, comme le confiait Jean-Claude Béring en 2015 : « L’embrayage des Carrera était super fragile et, par précaution, tout le monde avait monté celui des groupe 4. Mais alors que la mise en grille commençait, un copain commissaire technique m’a informé qu’un contrôle serait effectué. En moins de 40 minutes, on a sorti le moteur et changé l’embrayage pour être tranquille et dans les normes. A l’arrivée, le contrôle eut bien lieu : toutes les Porsche classées devant nous étaient équipées de l’embrayage interdit ; mais aucune mesure ne fut prononcée à leur encontre… » 

Citations extraites du très bon livre ‘Les Suisses au Mans 2015’ de Christian Borel, Mario Luini, Gérard Vallat, Benoît Wyder et Jean-Marie Wyder.