Grand Prix de l’Age d’Or : 55 années de passion

Communiqué de Presse : Le circuit de Dijon-Prenois a accueilli tout au long du week-end près de 300 voitures venues défier l’asphalte au travers des six plateaux Peter Auto, de la Formula Junior ou encore des sessions clubs. La variété des courses a pu ravir un grand nombre de pilotes mais également les passionnés venus nombreux admirer les bolides.

COTÉ PISTE : SIX PLATEAUX D’EXCEPTION

Au premier jour du Grand Prix de l’Age d’Or 2019, les voitures ont été accompagnées par un fort vent qui a légèrement perturbé les essais et qualifications. Néanmoins, ce ne sont pas les conditions météorologiques qui ont empêché les bolides des six plateaux Peter Auto d’être sur les grilles de départ, ni les passionnés de véhicules historiques de faire le déplacement pour assister aux courses. Passées les qualifications, la première course du samedi concernait le plateau The Greatest’s Trophy, des modèles d’exception qui ont marqué les épreuves majeures d’endurance entre 1950 et 1960 menés par la Maserati T61 de Guillermo Fierro. En fin de journée, les spectateurs ont pu admirer les voitures du plateau Sixties’ Endurance, des modèles Sports pré-63 et GT pré-66, véritables icones de leur époque dans les championnats d’endurance. C’est la Jaguar Type E de Jon Minshaw qui devance les habituelles Shelby Cobra, chose qui n’était pas arrivée depuis 2015 ! Entre deux, le plateau Peter Auto, Endurance Racing Legends, était en démonstration pour présenter des GT et prototypes des années 1990 à 2000. Les jeunes pilotes du Formula Junior ont également pu se confronter à la piste du circuit dijonnais.

Dimanche matin, c’était au tour des voitures du Classic Endurance Racing (CER 1) d’ouvrir le bal, dans une course menée par Claudio Roddaro dans sa Porsche 917. Ensuite, le plateau The Greatest’s Trophy effectuait sa seconde course du week-end et cette-fois ci, c’est Carlos Monteverde et Gary Pearson qui sont arrivés en tête avec leur Jaguar Type E. La matinée s’est clôturée avec les Porsche du plateau 2.0L Cup, remportée par Andrew Smith et Olivier Bryant. L’après-midi fût marquée par la course du second plateau Classic Endurance Racing (CER 2), qui a vu s’imposer la Lola T600 de Philippe Scemama et Nigel Greensall. Dernière course du week-end, les véhicules du plateau Heritage Touring Cup, qui ont brillé dans les Championnats d’Europe de Tourisme (ETCC) entre 1966 et 1984. Dans cette course, la victoire est revenue à Christian Traber sur BMW 3.0 CSL. Pour terminer cette 55ème édition du Grand Prix de l’Age d’Or, nous avons assisté à nouveau à une démonstration du plateau Endurance Racing Legends, durant laquelle une surprenante Ford Mustang Cobra GTS1 de 1995 a fait forte impression.

COTÉ VILLAGE : LES EXPOSANTS

En dehors de la piste, les visiteurs avaient également de quoi se divertir. Pas moins de 24 exposants étaient en place dès le vendredi pour présenter leurs produits ou simplement rassasier les spectateurs. Parmi eux, des passionnés de l’automobile présentaient leurs miniatures tels que Automodellen Lokkers, FB Concept ou encore Virus Miniatures. D’autres, plus littéraires tels que Ad’vantaged et les Editions Du Palmier ou plus techniques tels que Classic Expert, Oreca Store et Danielson Equipment. En outre, il y avait assurément des représentants locaux comme Raphaël Dijon et Swisswax Centre Bourgogne. Nous avons pu compter sur la présence de certains habitués des épreuves Peter Auto à l’instar de Christophe Fenwick. Enfin, le patrimoine du Groupe PSA était joliment représenté par l’exposition L’Aventure Peugeot Citroën DS.

COTÉ CLUBS : 650 VOITURES PRÉSENTES

Autres acteurs du Grand Prix de l’Age d’Or, 31 clubs de marque étaient présents à Dijon-Prenois pour profiter de séances de roulage privilégiées. Parmi eux, le club MX5 qui fêtait les 30 ans d’existence du modèle en grande pompe avec pas moins de 100 véhicules inscrits, ou encore le Club Alpina France qui officialisait sa 10ème participation au Grand Prix de l’Age d’Or. Le Light Car Club de son côté, a réuni 70 voitures pour cet événement. Nous avons pu compter également sur la présence de grands noms tels que le Club Maserati France et trois clubs d’amateurs d’Alfa Romeo (Alfa Classic Club de France, Club Alfa Romeo de France et Club Alfa Romeo Passion).

COTÉ LOGES : UNE EXPÉRIENCE PRIVILEGIÉE

Certains spectateurs ont pu prendre de la hauteur grâce aux offres privilège du Grand Prix de l’Age d’Or. En effet, des loges exclusives ont été mises en place dans le bâtiment principal du circuit, fraîchement construit, offrant un point de vue unique par-dessus la piste. En sus, les plus curieux ont pu profiter d’une visite guidée des paddocks et réaliser un baptême de piste. Vous retrouverez les plus belles images du Grand Prix de l’Age d’Or et un résumé détaillé de l’événement dans le 4ème numéro du Magazine Peter Auto qui sera mis en ligne sur la chaîne Youtube Peter Auto ce mardi 11 juin. Pour la suite de la saison, nous vous donnons rendez-vous à Chantilly le 30 juin pour les Concours d’Elégance et au circuit de Budapest du 12 au 14 juillet pour la deuxième édition du Hungaroring Classic.

Les classements sont ici