Joyeux anniversaire à Gérard Larrousse qui fête ses 80 ans!

Gérard Larrousse, ancien pilote usine Porsche, fête son 80e anniversaire ce samedi 23 mai 2020. De son vrai nom, Gérard Gilles Marie Armand Larrousse, il est né en 1940 à Lyon où son père dirigeait une usine textile. « J’ai été fasciné par les motos et les voitures de sport dès mon plus jeune âge, mais ma famille avait d’autres projets pour moi. Pour mon père, l’automobile était surtout un moyen de transport », se souvient-il. À 21 ans, encore étudiant, il a fréquenté l’École Supérieure de Commerce de Paris et a participé à son premier rallye en France. Après avoir terminé ses études et son service militaire, Gérard Larrousse décide, en 1966, de faire, de la course automobile, son métier. « Mon premier emploi a été celui de pilote officiel d’usine à la NSU France. Ensuite, j’ai roulé pour Automobiles Alpine pendant deux années couronnées de succès ». Il dispute d’ailleurs ses premières 24 Heures du Mans avec la marque française en 1967 (Alpine A 210 avec Patrick Depailler, abandon 17e heure distribution) et 1968 (Alpine A220 avec Henri Grandsire, abandon 7e heure accident).

Le Mans 1967 @Dave Friedman collection Flickr The Henri Ford

En 1968, Gérard Larrousse a failli empêcher la première victoire de Porsche au Rallye de Monte-Carlo. Avec une Renault Alpine 1300, il était un adversaire de taille du pilote usine Porsche, Vic Elford, dans une 911 T. Ce n’est que, lorsque les spectateurs ont pelleté de la neige sur la piste lors d’une spéciale, que le Lyonnais a perdu le contrôle de sa voiture et a dû abandonner. Cependant, d’une certaine manière, le Français a quand même gagné. Lorsque l’ingénieur en chef de Porsche, Peter Falk, s’est approché de Vic Elford un peu plus tard et lui a demandé quel était le meilleur pilote de course français, il a répondu : « C’est Gérard Larrousse. » C’est ainsi que l’homme de Lyon a été nommé dans pilote officiel Porsche en novembre 1968.

La saison 1969 a débuté par le Rallye de Monte-Carlo. Lors de sa première course, Gérard Larrousse se classe deuxième derrière Björn Waldegaard. Il remporte ensuite non seulement le Tour de Corse avec une Porsche 911 R cette année-là, mais aussi le Rallye Neige de Glace et le Tour de France d’Automobile par étapes où il a prouvé son talent à tous les niveaux avec Maurice Gélin. « La course a duré huit jours. C’était un mélange de rallye et de course de côte, et les pilotes devaient être compétents dans les deux disciplines. Mais seuls quelques uns l’étaient dans les deux disciplines, dont Vic Elford qui m’a ouvert la porte de Porsche ».

Rallye Monte Carlo 1969

Gérard Larrousse a également été à la hauteur de sa réputation de pilote polyvalent et rapide lorsqu’il a terminé à la deuxième place au Mans en 1969. Avec Hans Herrmann, il est entré dans l’histoire de cette course avec l’arrivée la plus serrée de tous les temps, 120 mètres entre sa Porsche 908 et la Ford GT40 lauréate.

Le Mans 1969

En 1970, il se classe à nouveau deuxième de la classique d’endurance dans la Sarthe, cette fois-ci avec Willi Kauhsen sur la Porsche 917 LH « Hippie » (voir photo) et derrière Hans Herrmann et Richard Attwood (Porsche 917 K #20). La même année, il se classe troisième du Tour de France Automobile avec la 911 S 2.4 « Tour de France » au look hippie jaune et rouge, juste derrière les deux prototypes Matra Simca. « Je conduisais la 911 la plus légère jamais construite par l’usine. Elle pesait 789 kilos ». A l’origine, elle pesait 800 kilogrammes mais Gérard Larrousse a offert aux mécaniciens une bouteille de champagne pour chaque kilogramme qu’ils avaient pu économiser lors d’un pari.

Le pilote français a connu ses plus grands succès Porsche aux côtés de Vic Elford qui est devenu un ami de longue date. En 1971, ils remportent les 12 Heures de Sebring sur une 917 ainsi que les 1 000 kilomètres du Nürburgring sur une Porsche Spyder 908/03. Chez Porsche, Gérard Larrousse s’est fait connaître comme un véritable touche-à-tout avec le surnom de « Monsieur de Lyon ». Il avait la réputation d’être direct, correct et l’un des pilotes les plus rapides au monde.

1000 km du Nürburgring 1971

Au final, Gérard Larrousse a remporté deux fois les 24 Heures du Mans. En 1973 et 1974, il gagne cette course avec Matra-Simca (MS 670 B) avec son compatriote, Henri Pescarolo. En tant que directeur de l’équipe Renault, il a mené le constructeur automobile français à la victoire aux 24 Heures du Mans (Didier Pironi et Jean-Pierre Jaussaud) devant Porsche, puis en Formule 1 où Renault a remporté son premier Grand Prix en 1979. En 1986, en collaboration avec l’avocat français Didier Calmels, il a créé sa propre équipe de Formule 1 sous le nom de Team Larrousse Calmels.

Le Mans 1974 @ACO D.R

Gérard Larrousse a continué à s’impliquer étroitement avec Porsche et est devenu président du Club des Pilotes des 24 Heures du Mans en 2008. En tant qu’ambassadeur de la marque Porsche, il est un interlocuteur recherché des journalistes, notamment pour ses histoires et anecdotes historiques. En 2017, il a participé, avec son ami Vic Elford, au 17e « Tour de Corse Historique » sur une 911 SC RS pour le musée Porsche (photo). Gérard Larrousse est aujourd’hui à la retraite et vit à Marseille, actif et heureux de partager son temps entre son vélo, le golf et ses activités automobiles.

Gérard Larrousse et Vic Elford

La rédaction d’Endurance Info et Endurance Classic souhaite un joyeux anniversaire à Gérard Larrousse…