Focus sur la Porsche 962 C lauréate des 24 Heures de Daytona 1991

Nous allons nous attarder aujourd’hui sur cette Porsche 962 C châssis #129. Elle devrait vous dire quelque chose puisque cette auto a remporté les 24 Heures de Daytona 1991 ! Elle a eu une longue carrière et a arpenté les circuits du monde entier pendant cinq ans !

On trouve la trace de cette voiture en 1987 lorsqu’elle dispute sa première course, le 12 avril dans le cadre des 1000 km de Monza. Elle est engagée par Joest Racing ce qui sera le cas tout au long de sa carrière ! Portant le célèbre #7 cher à l’équipe, elle est pilotée par Klaus Ludwig / Piercarlo Ghinzani et porte les couleurs jaune, blanche et noire de Taka-Q. Elle ne verra pas l’arrivée suite à une surchauffe.

On la retrouve ensuite en juin aux 24 Heures du Mans, toujours sous les mêmes couleurs. Elle est cette fois ci emmenée par Sarel van der Merwe, Chip Robinson et Daivd Hobbs. Qualifiée 9e sur la grille de départ, elle ne voit de nouveau pas l’arrivée suite à un souci moteur très tôt en course, à la 2e heure. Elle n’a parcouru que…quatre tours !

Jusqu’en 1991, elle va rouler sur tous les circuits mondiaux : Suzuka, Monza, Sebring, Daytona, Fuji, Spa, Nürburgring, Brands Hatch, Silverstone, Kyalami. Elle portera différentes livrées : Taka Q, Blaupunkt, Camel, Autoglass, FAT Turbo Express, Sachs, Mizuno, Primagaz avec Henri Pescarolo et Jean-Louis Ricci au volant (Spa). Elle a vu passer tous les plus grands pilotes, ceux déjà cités, mais aussi Bob Wollek, Stanley Dickens, Franck Jelinski, John Winter, Philippe Streiff, Derek Bell, Hans Joachim Stuck, etc…

Les 2 et 3 février 1991, elle est alignée aux 24 Heures de Daytona pour un équipage d’exception : Franck Jelinki, Hurley Haywood, John Winter et Henri Pescarolo. S’élançant de la 7e position sur la grille, elle remporte la grande classique floridienne.

Quelques mois plus tard, elle fera les 12 Heures de Sebring 1991 (4e) puis de nouveau Daytona (29e) et Sebring (25e) en 1992 sous les couleurs de Torno, entre autres, avec Bernd Schneider.

Lorsque nous avons retrouvé cette auto dans les ateliers d’Equipe Europe, elle sortait de restauration de Joest Racing et avait été remise dans sa configuration Daytona 1991. Pour l’avoir vu sous toutes ses coutures, nous pouvons vous affirmer qu’elle est comme neuve. Une superbe auto en tout cas que nous vous proposons grâce à Bruno Vandevelde !