Focus sur la McLaren F1 GTR Long Tail Le Mans 1997

Si vous vous êtes rendu à Rétromobile en février dernier, vous n’avez pas pu manquer le stand de Richard Mille. Cet amoureux de la marque britannique McLaren avait amené plusieurs superbes modèles dont la F1 GTR « Cesar » et la lauréate des 24 Heures du Mans 1995. Une troisième trônait sur ce stand : la McLaren F1 GTR Long Tail des 24 Heures du Mans 1997 !

La voiture voulue par Gordon Murray a brillamment remporté les 24 Heures du Mans en 1995 dans sa version GTR avec Yannick Dalmas, Masanori Sekiya et JJ Lehto. La même année, Thomas Bscher et John Nielsen ainsi que l’équipe David Price Racing sont sacrés champion BPR. idem en 1996 avec Ray Bellm et James Weaver du côté Pilotes et GTC Competition pour les Equipes. Cependant, trois des quatre dernières manches sont remportées par une nouvelle venue dans le championnat, la Porsche 911 GT1. De plus, Nissan, Toyota ou encore Mercedes commencent à montrer leur intérêt pour la catégorie GT1

McLaren se dit qu’elle doit réagir avant de se faire complètement dominer, mais comment améliorer une voiture qui a presque tout gagné. Les ingénieurs ne veulent pas créer une voiture entièrement nouvelle. L’idée est de repousser les capacités de la F1 GTR et cela va principalement comprendre l’arrière de la voiture. Fini l’arrière court de la F1, celui de la nouvelle version est plus long de 60 cm pour générer plus d’appui aérodynamique. Elle a un nouvel énorme aileron qui la plaque à la piste, a gagné aussi 135 kilos (elle pèse désormais 930 kilos) et a récupéré une boite de vitesses séquentielle XTrac à la place de la Weismann classique. Au niveau moteur, on trouve toujours le V12 6,0 litres BMW. La cylindrée passe de 6 064 cm3 à 5 990 cm3. À cause de sa carrosserie « allongée » à l’arrière, elle reçoit la dénomination « Long Tail » (« longue queue »). Le résultat : environ huit secondes de mieux par rapport à la McLaren F1 GTR version 1996.

@McLaren
@McLaren
@McLaren
@McLaren
@McLaren

En course, la voiture sera une belle avancée pour la marque anglaise en termes de performances. Aux 24 Heures du Mans 1997, six McLaren F1 GTR Long Tail sont engagées : une pour Team Lark McLaren, deux pour BMW Motorsport avec notamment le triple champion du monde de Formule 1, Nelson Piquet, et trois pour Gulf Team Davidoff McLaren. Dans cette dernière, la #39 est pilotée par Ray Bellm, Andrew Gilbert-Scott, Masanori Sekiya et la #40 par John Nielsen, Thomas Bscher, Chris Goodwin. Quant à notre châssis #20R, le premier châssis produit par McLaren (sorti de l’usine en novembre 1996), il porte le #41 et est emmené par Jean-Marc Gounon et Pierre-Henri Raphanel, ses pilotes habituels à la saison, et Anders Olofsson. Les trois hommes se qualifient avec un temps de 3:48.369 qui les place 25e sur la grille. Au terme de la course, ils terminent deuxième au classement général et premier dans la catégorie GT1. Le podium est complété par une autre McLaren, la #43 de Peter Kox, Roberto Ravaglia et Eric Hélary.

@Jérôme Mugnier

En 1998, face à une concurrence des plus ardues, avec Toyota, Nissan, Porsche ou Mercedes, deux McLaren F1 GTR Long Tail sont alignées par Gulf Team Davidoff McLaren. L’une d’entre elles, la #40 de Steve O’Rourke, Tim Sugden et Bill Auberlen termina au pied du podium. Endurance Classic y avait consacré un article (ICI).

Quant à notre châssis #20R, il a été restauré et remis aux couleurs des 24 Heures du Mans 1997. La voiture a été conservée par McLaren et est parfois exposée comme lors du festival de vitesse de Goodwood en 2013 ou à Rétromobile 2020.

Pour finir, les photos de la voiture lors de Rétromobile 2020 signées Bruno Vandevelde…