Focus sur la Lola T280 Le Mans 1972

Focus aujourd’hui sur cette Lola T280, le châssis HU01, c’est-à-dire le premier des deux exemplaires initialement livrés à l’Ecurie Bonnier. Elle a été désignée par Eric Broadley avec John Barnard et Patrick Head pour Lola. Ce châssis a été utilisé en Championnat du Monde par de nombreux pilotes. On le voit pour la première fois le 9 janvier 1972 aux 1000 km de Buenos Aires avec Gérard Larousse, Chris Craft et Reine Wisell au volant. L’auto termine 7e de sa première épreuve. Elle dispute ensuite les 24 Heures de Daytona, une manche d’Interserie au Nürburgring et du Championnat du Monde, les 1000 km de Brands Hatch.

Le point d’orgue de la carrière de la voiture est une victoire aux 4 Heures du Mans au mois d’avril aux mains de Jo Bonnier et Hughes de Fierlant. Deux mois plus tard, elle est alignée aux 24 Heures du Mans dans cette décoration. Toujours muée par son V8 Ford Cosworth, elle est pilotée par Hughes de Fierlant, Gérard Larousse et Jo Bonnier.  Qualifiée 9e sur la grille de départ, elle ne verra pas l’arrivée suite à un souci d’embrayage à la 7e heure. A noter que les deux derniers pilotes cités évoluaient aussi sur la #8 (HU2) avec laquelle Jo Bonnier s’est tué cette année là.

La même année, elle prit part à d’autres courses, Watkins Glen, Zeltweg avant d’être vendue à Daniel Rouveyran qui ramena la voiture aux 24 Heures du Mans en 1973. Elle était pilotée par Daniel Rouveyran lui-même, Christian Mons et Christian Ethuin.  Malheureusement, une défaillance d’une roue a mis fin à la course prématurément. On ne reverra plus cette auto en compétition officielle. Elle roule désormais en courses historiques et se trouve dans les entrepôts d’Equipe Europe…