Focus sur la Ferrari 575M GTC châssis #2220

La Ferrari 575M GTC n’a certainement pas eu la carrière escomptée. A une époque où le FIA GT battait son plein avec des Ferrari 550 Maranello très en verve, la marque au cheval cabré ne pouvait pas rester en dehors du championnat et laisser Prodrive récupérer tous les lauriers. La décision a donc été prise de sortir la 575 GTC, première voiture de course Ferrari équipée d’un moteur V12 depuis plus de 30 ans.

Pour ce nouveau projet, Ferrari a sous-traité la construction d’une douzaine de voitures à N-Technology, la structure fondée par Mauro Sipsz et Monica Bregoli.

Le châssis #2220, soit le 10e des 12 construits, était à vendre il y a peu. Cette auto est l’une des quatre disposant de la spécification EVO. GPC Giesse Squadra Corse a fait rouler le châssis #2220 en Italian GT (2005) à Imola lors du premier rendez-vous de la saison avec Stefano Livio et Fabio Santaniello. Avec cette même auto, GPC était en piste lors de la Journée Test des 24 Heures de Spa avec le trio belge composé de Fred Bouvy, Loic Deman et Stéphane Lémeret. A Dubai, finale FIA GT de la saison, Andrea Montermini et Marco Cioci étaient au volant de la 575M GTC.

Une fois sa carrière terminée, la Ferrari a été vendue par Corse Clienti en mars 2006 où elle a rejoint une collection Ferrari aux Etats-Unis. Il faudra attendre 2017 pour revoir la 575M GTC en Europe grâce à DK Engineering. Le propriétaire a entamé une restauration de A à Z. Tout a été démonté et révisé avant d’être remonté. L’objectif du propriétaire était d’avoir une voiture aussi compétitive et fiable que possible. Le motoriste Judd s’est occupé de revoir le V12 6 litres désormais équipe d’une gestion MOTEC, réputée bien plus fiable que le système Magneti-Marelli d’origine. X-Trac a travaillé sur la boîte de vitesses et toute la suspension a été revue de fond en comble. La restauration a été achevée en 2019.

La Ferrari 575M GTC attend maintenant son retour en piste…