Focus sur la Ferrari 365 GTB/4 Daytona Competizione des 24 Heures du Mans 1972

La Ferrari Daytona est une voiture légendaire des années 70. Cependant, quinze châssis compétition ont seulement vu le jour. En tout cas, cette auto fut une vraie arme dans les courses d’endurance alors que beaucoup étaient en désaccord avec la décision de Maranello.

L’auto qui nous intéresse aujourd’hui est une Ferrari 365 GTB/4 Daytona Competizione de 1972. Il s’agit du châssis 15685, c’est le 10e sur les 15 Daytona Compétizione fabriquées par l’usine. Bénéficiant d’un allègement de 180 kilos, sa performance en a été accrue.

Une anecdote entoure ce châssis 15685. Il fut engagé en 1972 par le NART (North American Racing Team) aux 24 Heures du Mans, mais après les essais, plus de trace de la #74. En effet, le fils de Luigi Chinetti, le patron du NART, avait tout simplement emprunté la voiture pour rendre visite à une petite amie dans une ville voisine ! Après cet épisode, les deux pilotes américains, Sam Posey et Tony Adamowicz, ont terminé deuxièmes de la catégorie GT et sixièmes au classement général !

La voiture fut ensuite alignée aux 6 Heures de Watkins Glen aux mains de Jean-Pierre Jarier et Gregg Young (victoire de catégorie, 6e au général). En février 1973, elle fut engagée aux 24 Heures de Daytona (Arturo Merzario et Jean-Pierre Jarier), mais ne termina pas. On ne revit plus cette auto avant 1976 et une nouvelle participation aux 24 Heures de Daytona (6e). Même chose en 1977 pour sa dernière course, toujours en Floride, pour le trio Tony Adamowicz, John Cannon et Dick Barbour.

Depuis, on a pu (re)voir cette Ferrari Daytona dans différentes courses classiques dont le Tour Auto. Au salon Rétromobile, elle était sur le stand de Gregor Fisken.

Photos : Bruno Vandevelde / Site internet Gregor Fisken