Focus sur la Ferrari 348 GTC Le Mans 1994

Certes, Ferrari ne s’aligne plus aux 24 Heures du Mans depuis de nombreuses années pour remporter le général. Cependant, la marque au cheval cabré aligne les victoires de catégories, notamment en GTE Pro comme cette année avec la 488 GTE #51 AF Corse de James Calado, Alessandro Pier Guidi et Daniel Serra. Dans les années 90, Ferrari est revenu aux affaires via cette 348 GTC LM. A partir d’une auto de route, le concessionnaire italien Michelotto, qui fait office de préparateur pour certains projets que l’usine supervise sans s’y impliquer, prépara une version GT2 muée d’un moteur V8 de 3.4 litres.

Elle a d’abord disputé une course au mois d’avril, le Gran Premio Repsol Resistencia GT 4 Horas, en Espagne, avec Alfonso de Orleans Bourbon, membre de la famille royale espagnole, et Tomas Saldaña au volant. L’auto ne termine pas suite à un souci moteur. Un mois plus tard, elle dispute la Journée Test des 24 Heures du Mans et signe le 28e temps.

Les 18 et 19 juin 1994, cette Ferrari 348 GTC-LM (#97553) est alignée par Respol Ferrari Espana aux 24 Heures du Mans, toujours aux mains de Alfonso de Orleans Bourbon et Tomas Saldaña. Ils sont accompagnés d’Andres Vilarino. Les trois hommes signent le 28e temps aux essais qualificatifs avec un temps de 4:26.630. L’auto se comporte bien en course si bien qu’elle termine 11e au général, 4e de la catégorie GT2 à 21 tours des vainqueurs (Porsche 911 Carrera RSR #52 Larbre Compétition avec Jesus Pareja, Dominique Dupuy et Carlos Palau).