Flashback sur la saison VLN 2006…

SAMSUNG TECHWIN DIGIMAX-340

Voici  15 ans et bien que la Nordschleife n’était pas encore bordée d’immenses grillages de sécurité et que l’accès tant au circuit qu’aux paddocks étaient gratuits, le VLN se disputait devant un public pour le moins clairsemé. Et pourtant dieu sait si le plateau était de grande qualité.

Point de GT3 mais des GT (majoritairement des Porsche), surpuissantes et dotées d’appendices aéros démesurés, croisant le fer avec des voitures de tourisme tout aussi bodybuildées ainsi que des montures ayant fait les beaux jours des championnats DTM et V8 STAR.

Le début de saison sera tout à l’avantage du Manthey Racing, lequel verra Lucas Luhr, Timo Bernhard et Marcel Tiemann imposer à deux reprises la mythique GT3 MR. En cette même année 2006, ce redoutable trio, remportera également La course de l’année, à savoir les 24h du Nürburgring et ce en compagnie de Mike Rockenfeller.

Si la Porsche à la livrée fluorescente se fera plus discrète dans la 2e partie de saison, en revanche la superbe GT3 RSR/Bilstein, alignée par le Land Motorsport, brillera de 1000 feux. Marc Basseng et Patrick Simon remportant la bagatelle de 5 victoires!

Tout aussi bestiale, la Porsche GT3 de la famille Alzen s’imposera également à une reprise tandis que l’indémodable Dodge Viper/Zakspeed de Riebensahm-Gerhard échouera à trois reprises au pied du podium.

La plus grande menace pour les Porsche de pointe venant des voitures de…tourisme.

Ainsi, si la splendide et ô combien mélodieuse BMW M3 GTS alignée par le Scheid Motorsport devra se contenter d’un seul podium, sa « demi-sœur » engagée par le Team Getrag fera bien mieux que se défendre. Michael Bäder, Tobias Hagenmeyer et Markus Gedlich remportant une bien belle victoire au général tout en se hissant deux fois sur la petite marche du podium.

Très fiable, l’Opel Astra V8 Coupé ex-DTM de la famille Schall accumulera les brillantes prestations, se classant à 7 reprises dans le Top 5 tout en décrochant trois superbes 2èmes places.

Autre animateur patenté du VLN, Reinhold Mölig aura, avec sa musicale Opel Omega V8 Star/Irmscher, régalé le public tout au long de la saison, se classant plusieurs fois parmi les six premiers. Deux jolis podiums venant récompenser son œuvre.

Impérial en classe V4, le duo composé par le regretté Wolf Silvester et Mario Merten (BMW 318is) décrochera le titre en fin de saison, devançant Alex Böhm (BMW 325i E90/Black Falcon) et le tandem Claudia Hürtgen-Marc Hennerici (BMW 120d/Schubert Motorsport).

Cette petite dernière, sans faire de bruit, aura vraiment dynamité la saison, parvenant à se classer à 5 reprises dans le Top 10 et ce au milieu de montures bien plus puissantes. Plus fort encore, c’est à la 5e position qu’elle achèvera les 24h du Nürburgring.

Quant aux Belges Bert Lambrecht et Jean-François Hemroulle, associés sur une Porsche Cup du Manthey Racing, ils décrocheront plusieurs résultats de choix, se hissant une fois au pied du podium et décrochant une très honorable 9e place lors de l’ultime joute de la compétition et ce en compagnie d’un certain Vincent Vosse.