En 2006, Jacky Ickx et l’ACO rendaient hommage à Maurice Génissel

En ces temps de disette de compétitions automobiles, c’est l’occasion de remettre à l’honneur les figures marquantes des 24 Heures du Mans. Celui que nous évoquons aujourd’hui n’était ni pilote, ni constructeur, ni team Manager, ni ingénieur, ni sponsor… Maurice Génissel était restaurateur et a tenu, pendant de nombreuses années, la mythique Auberge des Hunaudières, au bord de la piste du circuit des 24 Heures du Mans, sur la ligne droite des Hunaudières, la « Mulsanne straight » de nos amis anglo-saxons (ci-dessous en 1980).

François et Denise Génissel, les parents de Maurice, ont acheté l’Auberge en 1928 et leur fils a pris la suite, gardant la tête de l’Auberge jusqu’en 1998, prenant alors une retraite bien méritée. Le restaurant est devenu rapidement un lieu d’accueil privilégié pour les pilotes, les équipes et les spectateurs des 24 Heures du Mans. De nombreuses équipes ont fréquenté l’Auberge des Hunaudières jusqu’aux années 1970, de O.M dans les années 1920, à Bugatti, Gordini, Abarth à Matra. Certains pilotes y avaient leur rond de serviette, tels Sammy Davis, vainqueur en 1927, Maurice Trintignant ou encore Jacky Ickx.

L’Automobile Club de l’Ouest, avec son Président Jean-Claude Plassart, avait hébergé dans ses locaux, le 26 octobre 2006, une petite cérémonie pour lui rendre hommage. Cette réunion avait été organisée à l’initiative de Jacky Ickx.

Le pilote belge, sextuple vainqueur des 24 Heures du Mans, avait été dépossédé de son record de victoires l’année précédente par Tom Kristensen, mais pour beaucoup, il reste « Monsieur Le Mans »

Jacky Ickx était très lié à Maurice Génissel. Lorsque ce dernier céda son restaurant, il offrit à Jacky Ickx la plaque légendaire de l’Auberge des Hunaudières. Considérant le pilote belge comme une légende des 24 Heures du Mans, il avait estimé légitime de lui donner ce petit morceau de l’histoire de l’épreuve mancelle. C’est cette plaque que Jacky Ickx offrait à son tour au Musée des 24 Heures (Musée de l’Automobile à l’époque). Jacky Ickx souligna également que ce restaurant était devenu un lieu de rendez-vous incontournable pour le petit monde du sport automobile en raison de la convivialité du propriétaire des lieux et que les dimanches soir, durant la période des 24 Heures, mécaniciens, constructeurs et pilotes avaient plaisir à se retrouver chez Maurice Génissel qui les considérait comme des « princes ».

Jacky Ickx a conservé cette plaque pendant des années, avec beaucoup de reconnaissance pour son donateur, mais il pensait que, désormais, sa place la plus normale était dans le « Hall of Fame » du Musée de l’Automobile, tant le restaurant faisait partie du patrimoine des 24 Heures du Mans, les clichés pris sur la célèbre ligne droite le mettant la plupart du temps en lumière.

Maurice Génissel, très ému, remercia Jacky pour ses compliments et salua l’ACO pour l’évolution de la course depuis ses débuts. Jean-Claude Plassart prit aussi la parole et révéla que Maurice Génissel lui avait appris beaucoup en sport automobile en général et, au niveau des 24 Heures en particulier, grâce aux nombreuses anecdotes qu’il lui conta durant ses visites au Restaurant des Hunaudières.

Ce cadeau de Jacky Ickx au Musée de l’Automobile n’était pas le seul puisqu’il avait également offert au Musée un bronze le représentant au volant, grandeur nature, en combinaison Lotus en 1974. Là aussi, Jacky Ickx pense que ce bronze, réalisé à partir d’un moulage en plâtre par le Belge Strebelle il y a plus de trente années et fondu récemment par le sculpteur français Romain Barelier, avait une place naturelle également au Musée. Estimant la journée dédiée à Maurice Génissel, le sextuple lauréat ne souhaita pas poser à côté de son double de bronze.

La plaque et le bronze figurent toujours en bonne place dans le Musée des 24 Heures, dans l’espace spécifiquement dédié à l’épreuve.

Maurice Génissel est décédé en 2007. Qu’il repose en paix.