Dorset Racing Associates et ADA Engineering au Mans

1988 24 HEURES DU MANS #115 ADA 03 (ADA Engineering) Hideo FUKUYAMA (J) - Ian HARROWER (GB) - Jiro YONEYAMA (J) - res18

Remontons de nouveau le cours du temps…Ian Harrower nous a conté ses participations aux 24 Heures en tant que pilote ici.

Cependant, Ian Harrower avait d’autres cordes à son arc et c’est l’occasion d’évoquer des temps qui nous semblent maintenant bien éloignés, l’époque des équipes privées et des artisans -au sens noble du terme- qui ont fait les beaux jours des 24 Heures, une époque où la place des hommes par rapport à la technologie était plus importante que maintenant. Parlons donc de Dorset Racing Associates et de ADA Engineering en redonnant la parole à Ian Harrower pour poser le cadre :

« Après ma participation à la South African Springbok Series avec ma Chevron B8, j’ai vendu ma B8 et acheté deux moteurs Ford FVC. Un ami nordiste comme moi, James Bell, acheta une Chevron B19 -ex John Lepp) et je fus son coéquipier dans des courses d’endurance internationales, avec mes moteurs. Il n’était pas très rapide -j’ai dû mettre son casque pour le qualifier lors des 1000 Km de Monza!- et décida d’arrêter de courir à la fin de l’année. La Chevron fut modifiée pour ressembler à une Chevron B21 pour commencer à gagner un peu plus d’argent et je l’ai utilisée en 1974, finançant les participations en faisant payer mes coéquipiers. James décida de vendre la voiture à la fin de l’année, aussi tout ce qu’il me restait, c’était les deux moteurs. »

Comme Ian nous l’avait précisé, il aurait pu courir en 1975 au Mans avec une Lola T292 engagée par Nigel Clarkson sous la bannière du Rays Racing, Nigel Clarkson cherchant un coéquipier pour ces 24 Heures, mais la colocataire de Ian, qui avait reçu l’appel, mangea la commission -ce qui fait dire à Ian « elle n’a pas été très populaire quand je m’en suis rendu compte! »

C’est cette même année 1975 que Ian Harrower rejoignit le Dorset Racing Associates qui avait été fondé par Tony Birchenough avec Brian Joscelyne, le team possédant deux Lola T294 Groupe 6.

Ian Harrower : « Je rejoignis l’équipe en 1975, amenant avec moi mes deux moteurs FVC. Je suis parti sur le Continent pendant deux ou trois mois les deux années suivantes et j’ai dirigé l’équipe, avec le Chef Mécanicien du team, Chris Crawford. L’équipe avait quelques pilotes payants (dont Ian Bracey et Simon Phillips) et on m’autorisa à prendre le volant d’une voiture si un de ces pilotes ne pouvait venir pour une course. »

Si Ian Harrower a couru au Mans pour la première fois en 1977 – alors qu’il était tombé amoureux des 24 Heures lors de sa venue au Mans en spectateur en 1969-, sa première participation, mais dans un rôle différent, remonte à un an plus tôt, en 1976.

Ian Harrower : « Ma première « participation » aux 24 Heures a eu lieu en 1976, en tant que Team Manager. La voiture engagée par Dorset Racing Associates -sous l’appellation Chandler I.C.) avait quatre pilotes -Tony Birchenough, Brian Joscelyne, Ian Bracey et Simon Phillips) et trois mécaniciens : moi-même, Chris Crawford et le fils de l’épicier local de Dorset !!- J’ai été très frustré de ne pouvoir conduire. »

Nous ne reviendrons pas en détail sur les participations de Ian Harrower au Mans. Elles ont été évoquées, mais après Dorset Racing Associates, venons-en à ADA Engineering.

Ian Harrower : « En 1977, Chris Crawford et moi avons acheté ADA Engineering à Londres -ADA Engineering avait été fondée par Leon Smith, Gerard Sauer et Woody Harris, la société étant plus particulièrement spécialisée dans la restauration de voitures de compétitions, mais aussi, dans le domaine mécanique, dans les suspensions et les freins, NDLR -.

L’année suivante, en 1978, j’ai encore couru sous les couleurs de Dorset Racing Associates avec Tony Birchenough, Brian Joscelyne, et une féminine, Juliette Slaughter, qui nous avait amené le sponsorship de Kelly Girl. Cette course restera pour moi un mauvais souvenir. J’avais pris le départ et j’ai été victime d’une crevaison dans le tout premier tour de ces 24 Heures, dans les Hunaudières, juste avant la bosse de Mulsanne, un moment très « chaud » et nous avons abandonné plus tard, moteur cassé.

ADA nous a permis ensuite de s’engager au Mans plusieurs années. Nous sommes devenus bons amis avec Alain Bertaut et cela nous aidait généralement à être sélectionné pour les 24 Heures. Nous avons été impliqués dans la construction de la Triumph TR8 Turbo en 1980, mais ce projet manquait d’un financement sérieux et la voiture ne s’est pas qualifiée. »

Ce projet TR8 avait été initié par le team britannique Janspeed de Jan Odor, un projet Groupe 5 ambitieux face à la concurrence de l’époque (Porsche 935 ou Lancia Beta Montecarlo). Le moteur était un V8 Rover dont la puissance face aux Porsche était bien sûr très insuffisante, ce qui nécessita de doter le moteur de deux turbos, avec une cylindrée de 3,6 litres. L’adjonction des deux turbos portait la puissance du moteur -un moteur placé à l’avant- à environ 500 chevaux. ADA Engineering s’occupa d’améliorer l’aérodynamique de la Triumph -splitters, contreforts, élargissement des voies…-. La TR8 recevait également des amortisseurs Bilstein et des freins venant de la F1. Par manque de développement et d’essais, faute d’un budget insuffisant, les performances ne suivirent pas. La TR8, chaussée en Dunlop, était rapide, atteignant 320 km/h, mais le chrono (4.37.1) fut nettement insuffisant pour que la voiture puisse être qualifiée, restant à 32 secondes de la dernière qualifiée du Groupe 5, une Lancia Beta Montecarlo.

Ian Harrower : « Nous avons construit une des toutes premières Groupe C Junior – ce qui allait devenir plus tard le Groupe C2- sur la base d’une De Cadenet-Lola, pour François Duret, en 1982 et 1983 – »en 1983, nous avons crevé dans le dernier tour, et nous n’avons pas été classés!

1982 24 HEURES DU MANS #39 De Cadenet Lola Ford (Dorset Racing) Francois Duret (F) – Mike Wilds (GB) – Ian Harrower (GB) – resAB

En 1983, ADA a acheté tout le stock de voitures, de moteurs Ford Cosworth DFV et de pièces détachées du défunt team Fittipaldi de Formule 1-ce qui représentait six châssis de Formule 1, neuf ou dix moteurs DFV plus toutes es pièces détachées. Ceci nous a permis de modifier notre Gebhardt C2 puis de construire nos propres ADA C2.

Le point d’orgue a été, comme je l’avais dit précédemment la victoire en C2 en 1986 et la huitième place au général avec moi-même, Evan Clements et Tom Dodd-Noble, C’était avec notre Gebhardt très modifiée, qui était, à bien des égards, une « ADA ».

Quatre types de châssis ADA ont été construits : 01, 02, 02B et 03.

ADA 01 : après les 1000 Km de Silverstone, la voiture participa aux 24 Heures du Mans 1984, pilotée par Ian Harrower/Glen Smith/Bob Wolff, mais elle abandonna sur rupture de suspension.

ADA 02 : absente aux 24 Heures du Mans 1987, elle disputa les 1000 Km de Brands Hatch et les 500 Km de Kyalami. Richard Davila était en charge du design de cette ADA 02 qui ne fut pas prête pour Le Mans. La Gebhardt ayant été accidentée à Jerez, le team engagea une Tiga GC287 au Mans. L’ADA 02 fut ensuite accidentée fin 1987 en Afrique du Sud dans les 500 Km de Kyalami

1990 24 HEURES DU MANS #105 ADA (ADA Engineering) Ian Harrower (GB) – Jerry Mahony (GB) – John Sheldon (GB) – resAB

ADA 02B : Elle courut essentiellement ans le championnat britannique BRDC en 1989 et 1990 mais elle courut également au Mans ces deux mêmes années : 1989 -Ian Harrower/Laurence Bristow/Colin Poole, abandon problèmes moteur et électricité-, et 1990 -Ian Harrower/John Sheldon/Jerry Mahony, abandon, suspension-.

1988 24 HEURES DU MANS #115 ADA 03 (ADA Engineering) Hideo FUKUYAMA (J) – Ian HARROWER (GB) – Jiro YONEYAMA (J) – res18

ADA 03 : Elle fit une saison complète du Championnat du Monde des Sports-Prototypes 1988 (dont les 1000 Km de Silverstone, de Brands Hatch, du Nürburgring et de Spa), les 24 Heures du Mans, qui étaient la cinquième manche du Championnat du Monde, et les 24 Heures de Daytona. Au Mans, Ian Harrower et les Japonais Jiro Joneyama et Hideo Fukuyama terminèrent 18èmes au général et deuxièmes du Groupe C2 avec l’ADA 03-Ford DFL #115. Les années suivantes -1989, 1990 et 1991, l’ADA 03 en BRDC (où elle remporta quelques victoires) puis en Intersérie.

C’est cette ADA 03 qui était une des vedettes au Mans Classic 2018 lors de la Vente aux Enchères de Artcurial.

Notons qu qu’en 1992 ADA Engineering engagea au Mans une Porsche 962 C -châssis 203- avec un très bel équipage formé de Derek Bell, son fils Justin, et Tiff Needell, la Porsche prenant la douzième place de ces 24 Heures. Dans les courses historiques, Equipe Europe fait désormais courir cette 962C.