Donington : Cobra et Lola en évidence

Trois des plateaux du Masters Historing Racing -Gentlemen Drivers, Masters Historic Sportscars et Pre-66 Touring Cars- étaient ce week-end sur le circuit de Donington Park, au Royaume-Uni, avec de plus une course de Minis Pre-66.

Gentlemen Drivers

Leo Voyazides et Simon Hadfield (Shelby Daytona Cobra #2) ont remporté une victoire qu’ils n’attendaient plus à un quart d’heure de l’arrivée.

En effet, à cet instant de la course Simon Hadfield était seulement cinquième, à une cinquantaine de secondes des quatre voitures de tête, ce quatuor étant emmené par la Shelby Daytona Coupé Cobra #192 de Julian Thomas et Calum Lockie.

L’écart fut ramené à presque rien en raison de l’entrée en piste du safety car, ce qui permit à Hadfield de faire un final de feu qui le conduisit jusqu’à la victoire.

Au départ, Julian Thomas conservait la première place tandis que Steve Soper (Lotus Elan 26R #3) démontra qu’il avait encore un joli coup de volant en dépassant Voyazides pour la deuxième place.

John Pearson (Jaguar E #53) était quatrième et Andy Willis était remonté de la onzième à la cinquième place avec sa Ginetta G4R #52.

Voyazides perdait ensuite plusieurs places, dépassé par Pearson, Willis et John Spiers (TVR Griffith #32). Le pilote Grec recevait en plus une pénalité de cinq secondes pour dépassement des limites de course.

Avant des changements de pilote, Thomas avait une bonne dizaine de secondes d’avance sur Soper. Juste avant de rentrer au stand , il enchaînait une série de tours rapides et portait l’écart à dix- sept secondes. Voyazides était le premier à passer par les stands, relayé par Simon Hadfield.

Soper -qui courait seul- bénéficiait d’un pitstop plus court de dix secondes que celui de Thomas -sa Lotus Elan ayant une cylindrée de moins de deux litres- et il reprenait la piste devant Calum Lockie qui avait relayé Thomas. Ron Maydon -le Président de Masters Historic Racing- était désormais troisième avec la Ginetta #52 devant John Pearson -lui aussi seul sur sa voiture – et la Jaguar #53.

Soper était rappelé au stand pur un stop and go (pitstop trop bref) qui le faisait tomber en troisième position derrière la Jaguar de Pearson, lui-même à plus de trente secondes de la Cobra de Lockie.

Au 49ème tour, le safety car entrait en action pour permettre aux commissaires de dégager la MGB Roadster #51 de Olivia Wilkinson. Un tour plus tard, Calum Lockie rentrait en toute hâte au stand avec un début d’incendie. La voiture abandonnait alors qu’elle restait sur deux victoires consécutives.

Le restart était donné au 53ème tour, Pearson étant en tête devant Soper, Maydon, Spiers et Hadfield, qui n’était plus qu’à dix secondes du leader. Les incidents se poursuivaient. Steve Soper s’échouait dans le bac à gravier et perdait toute chance de succès. Hadfield était bientôt dans le sillage de la Jaguar de Pearson, mais toujours avec le handicap supplémentaire de la pénalité de Voyazides. Hadfield attaquait donc Pearson, le dépassait et après avoir signé peu après le meilleur tour en course, il avait suffisamment d’avance pour oublier ces cinq secondes et remporter la victoire devant la Jaguar de Pearson et la TVR de Spiers qui avait réussi à prendre la troisième place à la Ginetta de Ron Maydon.

Le classement est ici

Masters Historic Sportscars

A l’issue d’une course marquée par de nombreux incidents, les petites cylindrées sont sorties victorieuses de leur lutte contre les « gros cubes ».

C’est pourtant la McLaren M6B #89 des frères Banks qui avait fait la pole position, devant la Lola T70 MkIII B #6 de Leo Voyazides et Simon Hadfield.

Andrew Banks emmenait le peloton dans les premiers tours devant la Lola de Voyazides, mais celui-ci était doublé au bout de cinq tours par la Lola T290 #25 de Michael Gans alors que les trois premiers tours avaient été couverts derrière le safety car pour dégager la Lola T70 Mk1 Spyder #117 de Ian Simmonds arrêtée sur le circuit pendant le tour de formation.

Banks et la Lola s’échappaient alors que, un peu plus loin, Voyazides était menacé par Ian Wrigley (Chevron B19 #76) qui lui prenait la troisième place au dixième tour.

Andrew Banks était sous enquête des commissaires pour une éventuelle infraction commise pendant la période sous safety car. La sanction tombait peu avant l’ouverture des stands et Banks écopait d’un stop and go.

Au 19ème tour, Voyazides rentrait le premier, relayé par Hadfield qui reprenait la piste à trente-six secondes du leader. Banks s’étant acquitté de son stop and go, Michael Gans en avait profité pour prendre la première place. Banks alait devoir repasser par les stands pour son arrêt obligatoire mais il ne cédait pas le volant à son frère Max, car la voiture abandonnait, Andrew Banks ayant jugé le comportement de sa McLaren comme étant suspect.

Gans -seul au volant- continuait sa course avec vingt-quatre secondes d’avance sur Hadfield, mais la Lola T70 était plus rapide et Hadfield reprenait deux secondes par tour, Ian Wrigley restant troisième.

La remontée d’Hadfield n’allait pas durer très longtemps, car il rentrait à son tour au stand, au 28ème tour, et abandonnait, culbuteur cassé.

Alors que Gans pensait avoir le champ libre, le safety car intervenait au trentième tour pour dégager la Chevron B16 de Chris Fox. Les trente secondes d’avance de Gans sur Wrigley étaient réduites à néant, alors qu’il restait douze minutes de course. Après cette série d’abandons, la Chevron B8 #192 de Julian Thomas/Calum Lockie était remontée à la troisième place.

Malgré ses efforts, Wrigley ne pouvait rien faire contre la Lola T290 de Gans qui s’imposait avec vingt-trois secondes d’avance, la Chevron #76 ayant baissé de cadence en fin de course après avoir été pénalisée de cinq secondes pour dépassement des limites de course.

Le classement est

Pre-66 Touring Cars

Sous la pluie et sur une piste détrempée, Tom Bell et son Austin Mini Cooper S #44 s’octroyait la pole position devant la BMW 1800 Ti #180 de Tom Sharp, loin devant les grosses Ford Falcon, Mustang ou Cortina.

Il en était autrement en course, sur une piste sèche. C’est donc la Ford Mustang #9 de Craig Davies qui a remporté la victoire, devant une Ford Lotus Cortina et une Ford Falcon. Bell décrochait cependant la quatrième place dans des conditions qui ne mettaient pas en valeur l’agilité de sa Mini.

Le classement est ici

Pre-66 Minis

28 voitures étaient au départ -Austin Mini Cooper S ou Morris Mini Cooper. La course a été marquée par de nombreux abandons, dont ceux des leaders successifs, Smith/Kendall (Austin #155) et Curley/Sollis (Austin #46).

Alors qu’on s’attendait à une course serrée, Endaf Owens (Austin Mini Cooper S #20) a dominé les débats, s’imposant avec plus de cinquante secondes d’avance sur son plus proche concurrent.

Le classement est