Dieter Quester : « J’ai construit une relation amoureuse avec Daytona »

A près de 80 ans, Dieter Quester est toujours bon pied bon œil. Le pilote autrichien né à Vienne dispute ce week-end son dernier meeting à l’occasion de Daytona Classic après avoir dépassé le cap des 1000 courses durant sa longue carrière. Il compte plus de 50 courses de 24 heures à son actif et le Daytona International Speedway a toujours eu une place à part. C’est pourquoi il a décidé de terminer sa carrière sur le tracé floridien au volant d’une auto qu’il connaît bien.

On ne va pas vous sortir tout le CV de Dieter Quester qui est long comme le bras. Son unique course de Formule 1 s’est soldée par une 9e place au GP d’Autriche 1974. Il compte trois succès aux 24 Heures de Spa (1973/1986/1988), à chaque fois sur une BMW. L’Autrichien a inscrit son nom à deux reprises au palmarès des 24 Heures de Dubaï (2006/2007), là aussi sur BMW. Sur ses dix participations aux 24 Heures du Mans, son meilleur résultat reste une victoire de classe en 1973, année de ses débuts dans la Sarthe (BMW CSL 3.0 engagée par BMW Motorsport Gmbh avec Toine Hezemans comme coéquipier). On l’a aussi vu en DTM durant quatre saisons pour le compte de BMW.

« Je laisserai tomber le drapeau à damier à Daytona » nous a confié Dieter Quester. « Cette décision m’attriste car j’ai construit au fil du temps une relation amoureuse avec ce circuit. Revenir sur la Victory Lane serait une belle façon de dire adieu à Daytona. Cela ne pourrait être guère mieux. »

La BMW M1 Procar avec laquelle il a terminé 3e de son groupe à Daytona Classic en 2017 a laissé place à une Porsche GT3 Cup, toujours aux couleurs de Red Bull, son fidèle partenaire. « Je suis ravi de piloter à nouveau la Porsche sur l’ovale avec Luca et Giancarlo après plus de dix ans d’interruption » se réjouit Quester. « Nous avons certainement une chance d’être à nouveau la meilleure GT de la catégorie, mais pour cela il faut remplir la condition de ne pas commettre la moindre erreur. »

Dieter Quester partage en effet son volant avec Luca Riccitelli et Giancarlo Tanzi, l’actuel propriétaire de la voiture qui porte toujours le dossard #51. Le tandem Quester/Riccitelli était épaulé par Vincent Vosse, Karl Wendlinger et Johnny Mowlem sur cette Porsche aux 24 Heures de Daytona 2005. Malheureusement, l’équipage n’a pas vu l’arrivée suite à un accident au petit matin. Comme en 2005, Ebimotors apporte un soutien technique à l’engagement de la Porsche cette semaine. La Porsche Cup a été entièrement révisée à l’usine.

Fidèle aux 24 Heures de Daytona où il a roulé sur une douzaine d’autos différentes, Dieter Quester n’a pas manqué une seule édition de Daytona Classic depuis 2014, année de création de la manifestation.