Chantilly Arts & Elegance vue par Endurance Classic

Il s’agissait de notre première visite au Chantilly Arts & Elegance. Désormais en alternance avec Le Mans Classic, cet événement aura donc lieu tous les deux ans. Si vous êtes fan de classique, que vous aimez les belles autos et que vous n’avez jamais vu le château de Chantilly, nous vous l’assurons : cela vaut la peine de vous déplacer ! Des centaines de voitures de clubs à perte de vue, des autos sélectionnées pour le concours, des bolides commémorant certains anniversaires, des constructeurs exposant leur concept car, le défilé des voitures en lice et un cadre sublime ! Il y en avait vraiment pour tous les goûts ce week-end, de la route à la course en passant par les véhicules d’avant guerre !

Dimanche dernier, les pelouses Le Nôtre et le Château de Chantilly ont donc servi de théâtre pour cette 5e édition du Concours de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille. Plus de 100 voitures éligibles, de différents univers et de toutes époques, étaient réunies.

Il y d’abord le Concours d’Etat où un comité d’experts s’est réuni pour sortir une liste d’une quinzaine de classes, originales ou inspirées par des anniversaires. Plusieurs célébrations avaient lieu : le centenaire de Bentley et de Ballot, le cinquantenaire de la Porsche 917, le 110ème anniversaire de Bugatti et les 20 ans de Pagani Zonda. Au total, 130 voitures d’exception  étaient présentes !

Matra, les 50 ans du titre en F1 !

Il y a un demi-siècle, Matra décrochait le titre mondial en Formule 1 aussi bien chez les constructeurs que chez les pilotes avec Jackie Stewart. Pour commémorer cet événement, Chantilly Arts & Elegance avait réuni neuf modèles de la marque juste au niveau de l’entrée du château, en arc de cercle autour d’une statue. Du plus bel effet ! Des F1 bien sûr ,mais aussi une MS 650 châssis 02 (1970-1971), auto qui a été confiée à des pilotes tels que Jean-Pierre Beltoise, Patrick Depailler, Jean-Pierre Jabouille, Gérard Larrousse et Henri Pescarolo au Tour de France Automobile. Les MS 650 ont remporté cette course deux années de suite. Le châssis 02 s’est classe 2ème en 1970 puis 1er en 1971.

Les voitures des 24 Heures du Mans 

La classique mancelle n’a évidemment pas été oubliée. Quinze jours après la 87e édition, une bonne dizaine d’autos étaient présentes à Chantilly Arts & Elegance. Entre le centenaire de Bentley et le cinquantenaire de la Porsche 917, nombreuses étaient les voitures ayant participé à l’épreuve. On peut citer Bentley Speed 6 (1930), Frazer Nash Le Mans Coupé (1953), Aston Martin DBR1 (1959), Porsche 911 GT1 (1997), Porsche 917 queue longue livrée Martini (1971), la Corvette ZR1 Le Mans 1995, Ferrari 348 GTC Le Mans 1994. Une McLaren F1 GTR a également foulé la pelouse de Chantilly, mais il ne s’agit pas de la vainqueur des 24 Heures du Mans 1995 comme on pourrait le penser. Après avoir été classée 4ème avec une livrée Gulf, cette auto a revêtu une décoration proche du modèle victorieux. Elle a couru tel quel remportant les 1000 km de Suzuka avec le trio Bellm-Sala-Sekiya.

A noter la présence du président de l’ACO, Pierre Fillon, dans le jury.

Nous reviendrons plus en détail sur certains modèles qui ont, entre autres, disputé les 24 Heures du Mans avec notre photographe Bruno Vandevelde.