Monza, Course 1 : D’Ansembourg vainqueur et triplé Lola

Les Lola ont frappé fort dans la première course de l’Aston Martin Masters Endurance Legends, avec un joli triplé.

La grille de départ avait belle allure avec 18 voitures dont 6 LMP1, 6 LMP2, 1 ORECA-FLM09 et 4 GT.

C’est Michel Frey qui avait réalisé la pole position avec la Lola-Judd B07/18 Race Performance #5 en 1.37.671, reléguant très loin derrière la Lola Aston-Martin DBR1-2 CGA Race Engineering #008 de Christophe D’Ansembourg (1.39.144) alors que la deuxième ligne était toute Pescarolo, avec la #10 CGA Race Engineering de Mike Cantillon et la #99 Scuderia Classique Motorsport de Jamie Constable.

Michel Frey conservait la première place au départ -départ donné derrière le safety car- alors que D’Ansembourg, qui avait quelque peu raté son envol et tiré tout droit dans la chicane lors du départ réel, retombait en quatrième position derrière les deux Pescarolo LMP1.

Cependant le pilote belge refit peu à peu à son retard et ravissait le commandement à Frey lors du pitstop obligatoire (Michel Frey ayant un handicap de 20 secondes lors de ce pitstop).

Frey ne s’avouait pas vaincu pour autant et reprenait la tête de la course au 15ème tour. D’Ansembourg contre-attaquait et deux tours plus tard il dépassait le Suisse dans la Parabolique et n’était plus inquiété jusqu’au drapeau à damiers, devançant Michel Frey d’un peu plus de quatre secondes.

Une troisième Lola complétait le podium, la Lola-Mazda B12/60 #16 de Steve Tandy. Celui-ci avait fait un plat sur ses pneumatiques dans les premiers instants de la course en bloquant ses roues pour éviter la Peugeot 90X #8 de Kriston Lendoudis (celui-ci, malgré un drive through infligé pour dépassement de la ligne de course, terminant finalement cinquième derrière la Pescarolo de Mike Cantillon).

En LMP2, c’est la MG Lola EX257 de Mike Newton qui l’a emporté après une belle lutte en fin de course avec l’Oreca 03 de Mark Higson alors que le début de course avait été dominé par l’ORECA 03 #45 de Keith Frieser et l’ORECA-FLM09 #68 de Tommy Dreelan.

Frieser restait en tête jusqu’au pitstop avant de connaître des soucis mécaniques tout comme Dreelan, ce qui donnait la dernière place du podium aux vétérans Karl Pedraza et Philippe Papin (Oreca 03 #74)

En GT, la Ferrari 458 GTE #69 de Hardy Woodcock a emporté une large victoire devant les Porsche 996 RSR de Stephan Jocher (#52) et de Maurizio Fratti (#76).

Les classements sont ici