Tour Auto Optic 2000 : la première liste des engagés dévoilée

La 29ème édition du Tour Auto Optic 2000 se tiendra du 20 au 25 avril 2020. Le comité de sélection a déjà retenu 145 voitures, dont quelques modèles rares. Une centaine d’engagés viendra encore s’ajouter à cette liste dans les semaines à venir.

La première version de la liste des engagés laisse apparaitre quelques automobiles d’exception, à l’image de l’Alfa Romeo Giulia TZ (1963), des deux BMW 3.0 CSL (1972), des trois Ferrari 250 GT Berlinetta (1960), de la Ford GT40 MkII (1969), de la Maserati 200 SI (1957), des deux Mercedes 300 SL (1955) ou encore de l’exotique Volkswagen Coccinelle 1303 S (1973). Rappelons que les modèles acceptés sont ceux inscrits à l’épreuve entre 1951 et 1973, à quelques exceptions près comme la Renault 5 Turbo Tour de Corse (1981), présente dans le cadre d’une opération caritative.

Par ailleurs, chaque édition du Tour Auto Optic 2000 met une thématique en exergue. La prochaine rendra hommage aux prototypes Porsche, dont 12 exemplaires sont déjà sélectionnés, des modèles allant de la 550 Spyder (1956) à la 906 (1966) en passant par la 356 Carrera Abarth (1961) et la 904 (1963).

On note aussi la présence de pilotes illustres, à commencer par Gérard Larrousse, triple vainqueur du Tour de France Automobile (1969, 1971, 1974) et double vainqueur des 24 Heures du Mans (1973, 1974). L’ex-vedette de l’écurie Matra sera au volant d’une Porsche 911 2,5L ST (1972).

Autre vainqueur des 24 Heures du Mans (2010, 2013, 2016), Romain Dumas participera à son premier Tour Auto Optic 2000 à bord d’une Porsche 356 B Carrera Abarth GTL. Les deux Français disputeront le rallye en catégorie régularité, à la différence du Belge Thierry Boutsen – trois victoires en Formule 1 (1989, 1990) et dix participations aux 24 Heures du Mans – qui découvrira l’épreuve en compétition sur une Porsche 911 2,0L (1965).

Quelques équipages parmi les potentiels prétendants à la victoire finale en compétition VHC figurent également dans cette première liste, à l’image de Lajournade-Bouchet sur Jaguar Type E (1962), de Cottingham-Smith sur Shelby Cobra (1963) ou encore de Kohler-Laboisne sur Lotus Elan (1965). Du changement pour le vainqueur des deux dernières édition Raphaël Favaro, qui change de copilote en s’associant à Jacques Nicolet et de monture en remplaçant sa Lotus Elan (1965) par une Jaguar Type E (1962). Enfin, le duo Hamoniau-Lotthe, vainqueur sortant en régularité, sera de nouveau au départ de Paris sur Ferrari 250 GT Lusso (1963).

Il n’y a plus de temps à perdre pour les retardataires souhaitant figurer dans la centaine d’inscriptions restante à valider. Le comité de sélection se réunira de nouveau en janvier 2020. Quant à l’itinéraire, il sera dévoilé le mercredi 4 décembre à 20 heures… À suivre

La liste des engagés est ICI