Une Cadillac Northstar LMP ex Le Mans 2000 et 2001 mise en vente

Une nouvelle voiture est mise en vente par notre partenaire Classic Racing Annonces. Cette fois ci, il s’agit d’une auto plus récente que celles précédemment présentée, une Cadillac Northstar LMP du début des années 2000…

En 2000, la division Cadillac de General Motors a décidé de faire son entrée dans le monde des courses d’endurance. Pour ce faire, elle choisit les séries American Le Mans et l’European Le Mans. Elle a confié la production de ses voitures à Riley & Scott. Ces dernières étaient à l’origine alimentées par le Northstar V-8 à turbocompresseur.

La voiture proposée aujourd’hui porte le N° de châssis 004. En deux ans de campagne, cette voiture a disputé les plus grandes courses d’endurance au monde : les 24 Heures de Daytona, les 12 Heures de Sebring, Petit Le Mans et, bien entendu, les 24 Heures du Mans. Ce châssis est le plus riche en histoire par rapport aux autres Cadillac LMP produits. En 2000, pour sa première apparition dans la Sarthe, elle est engagée sous la bannière Team Cadillac-Bill Riley (#2) et est pilotée par Wayne Taylor, Eric van de Poele, Max Angelelli. Elle termine 22e au Mans en 2000. L’année suivante, elle est confiée à l’écurie française, Dams. Elle porte le #6 et est emmenée par Wayne Taylor, Max Angelelli et Christophe Tinseau. De nouveau, elle franchit la ligne d’arrivée à la 15e place. Son meilleur résultat est une 4e place à Petit Le Mans en 2001 (sa dernière course), avec l’équipe du Mans, à savoir Wayne Taylor, Max Angelelli et Christophe Tinseau. Elle portait le #8, numéro qu’elle arbore toujours.

La voiture est équipée d’un nouveau moteur sans les turbos. Cela a été fait pour simplifier les choses et rendre la voiture plus facile à utiliser. Dorénavant, le moteur produit 510 CV à 8 500 tr/min. Il est équipé de la boîte de vitesses Xtrac à 6 vitesses et d’un nouveau système d’Ecu Motec qui est également beaucoup plus facile à utiliser et à entretenir.

Elle est vendue, prix sur demande, avec un très important lot de pièces. Plus de détails ICI

A noter le trait d’humour d’un mécanicien ou pilote laisser sur la voiture : « Vainqueur des 24 Heures du Mans 2003, on ne sait jamais ! »